Syndrome du côlon irritable : est-ce bon de m’entraîner?

Le syndrome du côlon irritable, vous connaissez? Personne ne souhaite en souffrir pourtant entre 4 à 6 millions de Canadiens seraient aux prises avec cette maladie dont les principaux symptômes sont :

  • des ballonnements;
  • des brûlures d’estomac;
  • des flatulences;
  • des douleurs abdominales;
  • des crampes;
  • de la diarrhée ou de la constipation.

Ces symptômes peuvent disparaître pendant une période plus ou moins longue, puis se manifester de nouveau. Si vous pensez souffrir du SCI, n’hésitez surtout pas à rencontrer votre médecin afin que celui-ci puisse confirmer ou infirmer votre diagnostic (tsé… nous ne sommes pas des médecins).

Dernièrement, une de nos lectrices nous a demandé de parler de l’activité physique et du SCI, car celui-ci peut être envahissant et créer certains inconforts à l’effort.

Une chose que j’ai remarquée dès le début de ma recherche :

Faire de l’exercice régulièrement est l’un des moyens de maîtriser les syndromes du SCI.

Les résultats d’études menées auprès de femmes souffrant de SCI indiquent que celles qui faisaient de l’exercice avaient moins de symptômes que les autres. Non seulement l’exercice stimule-t-il la digestion, mais il raffermit les muscles abdominaux, contribuant à maintenir en place ces intestins dissipés. C’est aussi un excellent moyen d’évacuer le stress. Pratiquez un exercice aérobique trois fois par semaine, à raison d’au moins 30 minutes par séance.**

Mes recherches m’ont permis de constater que le problème n’est pas l’entraînement, mais bien l’alimentation. C’est ce facteur dont vous devriez prendre en compte pour réduire les effets indésirables du SCI.

Il est souvent conseillé d’éviter les aliments frits, les vinaigrettes riches en lipides, les édulcorants artificiels (que l’on retrouve dans les boissons gazeuses, bonbons, etc.). Modifier ses habitudes alimentaires est le conseil donné en priorité aux personnes aux prises avec le SCI. Au menu : moins de gras, plus de fibres. Si votre apport en fibres est très faible, augmentez-le graduellement, sans vous précipiter. Hydratez-vous suffisamment, et à un degré supérieur lorsque vous faites de l’exercice physique. Boire beaucoup d’eau facilite l’absorption des fibres dans l’organisme.

Bref, rien n’est bien sorcier en ce qui a trait aux conseils que j’ai pu voir. Il peuvent s’adresser à tout monde, même celles qui ne sont pas atteintes par le syndrome du SCI.

Toutefois, rien ne vaut mieux que les conseils d’un médecin, surtout si vous commencez à éprouver ces symptômes!

 

** : http://selection.readersdigest.ca/sante/maladies-conseils/syndrome-du-colon-irritable/

MOOV: Deux sœurs qui bougent !

En novembre dernier, en me promenant sur Instagram, je suis tombée sur la page de MOOV Activewear. J’ai tout de suite été attirée par les couleurs des vêtements et leurs photos super dynamiques. Jusqu’à temps que je me rende compte que c’était une compagnie québécoise. Et bien ! Vous connaissez notre amour pour les produits locaux, il n’en fallait pas plus pour je les contacte !

Ce qu’on était loin de se douter, c’était à quel point Stéphanie et Geneviève Tremblay étaient très similaires à nous ! Wow ! Elles ont tout de suite embarqué dans l’idée de nous faire essayer leurs vêtements, nous ont invitées à participer à leurs cours. On a tout de suite cliqué avec l’énergie qu’elles dégageaient. Du positivisme à pleine pelletée ! On aime !

Alors c’est quoi, MOOV Activewear ? C’est premièrement deux sœurs, mères actives, qui ont décidé de laisser le train-train de la vie quotidienne pour revenir à leur premier amour, le sport. C’est d’abord avec le Studio MOOV, situé à Boisbriand, que les sœurs Tremblay ont fait leur marque. Un studio dédié à la Femme (avec un grand F), la future maman, les petits bouts de chou. Pour tous les niveaux. Que ce soit des cours de PiYo, de yoga, de Karibou en famille, de Trampo-Fit, de Poundfit, de Zumba… impossible de ne pas y trouver son compte ! Les cours se donnent dans deux grands studios bien aménagés, les aires communes sont grandes et éclairées, on a vraiment aimé le vibe du studio et de ses propriétaires 🙂

Marie-Hélène et moi avons eu la chance d’assister à leur cours de Trampo-Fit (dont on vous a fait un petit live au début février). Je peux vous assurer qu’on a eu chaud ! Le cours de Trampo-Fit se donne sur un trampoline individuel, pieds nus, et se compose majoritairement de mouvements aérobiques rythmés sur une musique super entraînante. On y travaille vraiment toutes les parties du corps et on utilise le trampoline à son plein potentiel. Préparez-vous à suer ! C’est Stéphanie qui donne le cours et elle n’épargne aucun muscle !

Et c’est en donnant ces cours que la prochaine idée des filles a germé. Tannées de voir leurs élèves remonter leurs pantalons à tout bout de champ, Stéphanie et Geneviève ont immédiatement vu un besoin… Il n’en fallait pas plus pour leur donner leur prochain défi : concevoir LE legging pour le sport. Un legging qui allait bien faire à tout le monde, qui offrirait un soutien et un maintien maximal et surtout, qui ne descendrait pas ! Leurs pantalons sont faits d’un tissu opaque qui respire, ils ont du style et ils s’étirent même jusqu’à 5 fois leur taille tout en reprenant leur forme initiale. Écoresponsables, les « MOOVSISTERS » peuvent se vanter d’avoir mis en marché un produit 100% québécois ! Et ça, on ADORE !

Les leggings MOOV sont disponibles de la grandeur XS à 2XL et taillent plutôt grands (pour vous donner une idée, je porte le medium et Marie-Hélène porte le XS). Les pantalons sont offerts en format short, capri 3/4, en pantalons 7/8 et longs et on offre également des camisoles assorties aux couleurs hyper vibrantes.

27973021_1462894053820122_4476211922909907774_n

Lors de notre visite, Stéphanie et Geneviève se rendaient à Vegas la semaine suivante pour participer à un grand salon de mode féminine et ainsi, faire connaître leur marque. Et de ce qu’on a pu voir, ce fut un franc succès ! Succès complètement mérité par leur motivation et leur dynamisme. Impossible de ne pas les aimer !

Les filles, on est in love avec vous ! On adore le fait que votre mission ressemble énormément à la nôtre : rendre le mode de vie sain accessible à toutes ! En le faisant avec style, en plus 😉

Allez leur rendre visite sur leurs deux sites. Vous pourrez y consulter l’horaire des cours disponibles ainsi que zieuter la collection complète de vêtements :

www.studiomoov.com

www.moovactivewear.com

Grâce à MOOV Activewear, on peut désormais dire adieu aux leggings qui nous font des « muffin tops » ! Vous laisserez vous tenter vous aussi ? 😉

Sophie

21167807_1308285379280991_249754626711688978_o

Recette : tarte de l’amour au chocolat

Envie de vous sucrer le bec, mais pas trop, avec votre chéri ce soir? Pas de problème, voici une belle recette facile et rapide à faire.

Ingrédients

170 g de chocolat noir de qualité (au moins 70%)
1⁄3 tasse (80 ml) de beurre
4 œufs
1⁄2 tasse (125 ml) de cassonade brune
1⁄4 de tasse (60 ml) de farine
10 fraises (facultatif)
Sucre à glacer en décoration
Poudre de cacao en décoration

Préparation

Préchauffer le four à 180º C (350º F). Huiler un moule à charnière de 25 cm et le tapisser de papier parchemin.

Briser le chocolat en morceaux et mettre ces derniers avec le beurre dans un bol résistant à la chaleur. Déposer le bol sur une casserole remplie d’eau presque bouillante en veillant à ce que le fond ne touche pas l’eau. Laisser fondre puis retirer du feu et remuer jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Entre temps, mettre les œufs et le sucre dans un grand bol et battre au mixer jusqu’à ce que la préparation ait pris beaucoup de volume et que les batteurs laissent une trace à la surface. (Si vous utilisez un fouet ou un fouet à œufs, déposez le bol sur une casserole pleine d’eau presque bouillante en veillant à ce que le bol ne touche pas l’eau.)

Avec une grosse cuillère, incorporer la préparation au chocolat. Tamiser la farine au-dessus du bol et l’incorporer en ne remuant que le temps qu’elle soit mélangée.

Verser la préparation dans le moule et l’égaliser. Cuire 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la surface de la tarte soit ferme au toucher. Laisser refroidir dans le moule.

Retirer la tarte du moule et enlever le papier parchemin. Pour servir, couper en fines pointes et décorer chacune des pointes d’une fraise. Saupoudrer de sucre à glacer et de poudre de cacao tamisés. La tarte se conservera 2 ou 3 jours au réfrigérateur.

Préparation: 20 minutes
Cuisson: 25 minutes
Donne 10 portions

Recette santé du mois de février

Rendue au mois de février, après deux mois de neige, de froid, de verglas… on dirait que j’ai toujours un moment de paresse! C’est la loi du moindre effort et j’ai envie d’être en mode relaxation (sauf lorsque je m’entraîne). C’est pourquoi j’adore les recettes simples et rapides qui me permettent de profiter pleinement de mes soirées.

Voici ma recette de paresseuse qui ne négligera pas votre besoin en protéines!

Ingrédients

  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 500 g de blanc de poulet en languettes de 1 cm (1/2 po)
  • 2 pincées de sel
  • 2 pincées de poivre
  • 1 poivron rouge en lamelles
  • 1 poivron vert ou jaune en lamelles
  • 2 courgettes en fines rondelles
  • 2 gousses d’ail hachées finement
  • 1 tasse de tomates cerises, coupées en 2
  • 1/2 c. à thé d’origan émietté
  • 2 c. à thé de vinaigre balsamique

Préparation

  1. Réchauffez l’huile à feu moyen dans un poêlon.
  2. Ajoutez le poulet. Faites-le revenir 4 minutes pour qu’il soit à peine cuit. Salez et poivrez. Réservez.
  3. Dans le même poêlon, faites revenir les poivrons et les courgettes 4 minutes. Salez et poivrez. Ajoutez l’ail et faites sauter 30 secondes.
  4. Ajoutez les tomates et l’origan et faites cuire 1 minute. Remettez le poulet dans le poêlon. Arrosez de vinaigre. Réchauffez quelques secondes et servez!

Informations nutritionnelles par personne : 251 calories, 30,6 g protéines, 7,5g glucides, 11g de lipides (dont 2,5 g de gras saturés), 94mg cholestérol, 3,1g fibres, 845mg potassium

Course à pied : éviter les blessures grâce à l’analyse biomécanique

L’analyse biomécanique vous connaissez? Que se soit pour maximiser votre efficacité, ou dans le but de prévenir les blessures musculaires et articulaires, l’analyse biomécanique de votre course vous aidera à optimiser vos performances et à vous aider à être une coureuse plus aguérie.

Que vous soyez débutante ou une coureuse expérimentée, l’analyse biomécanique peut vous être utile. Lors de votre première visite, une évaluation complète de votre course sera faite. Cela implique : votre historique de coureur, vos objectifs, vos symptômes associés à la course, etc.

Par la suite, les spécialistes font un examen physique en détail de votre système neuro-musculo-squelettique ainsi qu’une analyse biomécanique de votre technique de course.  Très souvent, celle-ci sera filmée pour que vous puissirez voir avec votre intervenant votre technique de course ainsi que les éléments à améliorer.

Bien souvent, une deuxième rencontre vous est proposée afin de regarder avec vous les résultats de l’analyse, ainsi qu’un programme d’exercices visant à corriger les facteurs de risque. Tout ceci dans le but de diminuer les risques de blessures et d’augmenter vos performances.  Un programme personnalisé vous sera expliqué par un professionnel et vous permettra de commencer l’entraînement de façon progressive et efficace.

Comptez entre 150$ à 300$ (tout dépend des forfaits offerts) pour une analyse complète.

Nos suggestions adresses :

Kinactif (Montréal)

La clinique du coureur (plusieurs adresses au Québec)

Évolution physio

Barre granola à glisser dans le sac de sport!

J’adore les collations. Je trouve qu’il n’y a rien de mieux que de glisser un fruit ou une barre tendre dans le sac de sport pour s’assurer de ne pas mourir de faim après un effort physique.

J’ai souvent entendu dire que les barres commerciales contenaient une tonne de sucre. Afin de savoir ce que contiennent mes collations, j’ai décidé de cuisiner le tout moi-même.

Je prépare mes barres le dimanche pour être certaine d’avoir de quoi sous la main quand viendra le temps de préparer mon sac de sport.

Voici donc l’une de mes recettes préférées:

Barres maison aux baies

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients
1 1/2 tasse de flocons d’avoine à l’ancienne
1/2 tasse d’amandes
1/2 tasse de pistaches
1/3 tasse de canneberges (cela peut-être aussi des raisins, abricots, cerises, fraises, bref tous les fruits secs que vous pouvez trouver sur le marché)
2 cuillères à soupe de graines de lin moulues
2 cuillères à soupe de graines de chia
1/2 tasse de miel

Marche à suivre

  1. Tapisser un moule carré de 20 cm par 20 cm (8 po par 8 po) de papier sulfurisé
  2. Combiner tous les ingrédients, sauf le miel, dans un bol de taille moyenne
  3. Faire bouillir le miel dans une petite casserole
  4. Baisser à feu doux et laisser mijoter pendant 5 minutes en remuant souvent; ne pas laisser brûler le miel
  5. Verser 1/3 tasse de miel dans la mixture de noix et de grains
  6. Bien mélanger
  7. Ajouter plus de miel au goût
  8. Presser le mélange dans le moule préparé et laisser refroidir 1 à 2 heures avant de couper les barres

Comment éviter les excès pendant les Fêtes en 5 trucs faciles

Les Fêtes arrivent! C’est le moment des réunions de famille, des buffets, des fêtes de bureau, de l’alcool à profusion… Comment réussir à passer à travers ces célébrations sans trop avoir de regrets quand vient le mois de janvier? Facile, j’ai 5 trucs infaillibles qui me servent chaque année. Je dois vous dire qu’en vieillissant, j’aime encore plus ces petits trucs, car bouffe grasse et surconsommation d’alcool ont maintenant des répercussions sur mes lendemains (je m’ennuie de mes 20 ans pour cela!).

Sans plus tarder, voici donc mes 5 trucs :

1.Vous soupez tard et vous commencez à avoir faim vers 16h, pensez aux astuces anti-grignotage:

  • Buvez un grand verre d’eau (aromatisée ou pas) d’un trait pour remplir votre estomac;
  • Buvez une tisane;
  • Mangez une pomme ou une clémentine;
  • Faites un beau bonjour au plat de crudités.

2. Réduisez et allégez vos repas avant ceux des Fêtes . Surtout si vous avez plusieurs repas festifs prévus. Je dois vous avouer qu’une semaine avant les vacances, je tombe en mode salade et soupe, je mange beaucoup de fruits et de légumes, je m’hydrate pleinement et j’en profite pour couper sur le café et les desserts.

3. Une entrée, un plat principal, un dessert… Ma belle-famille est française alors le plat de fromages est toujours à l’honneur. Sachez dire non ou faites des choix. Vous adorez le fromage ? Alors pensez peut-être à couper le dessert. Vous avez plutôt la dent sucrée ? Passez sur le fromage ou réduisez tout simplement vos portions à l’entrée et au plat principal. Bref, sachez écouter votre faim!

4. Pour éviter de prendre du poids, il est conseillé de limiter, voire supprimer, la consommation d’alcool. L’alcool pèse lourd en calories et n’apporte aucun nutriment. Parce que c’est la fête, essayez de ne pas trop tomber dans les excès, profitez d’une coupe de champagne ou d’un verre de très bon vin question de pouvoir trinquer avec la famille et les amis!

5. Pendant la semaine de Noël, on essaie de pratiquer une heure de sport par jour. On tente de marcher plus, on s’entraîne un peu avant de quitter pour les célébrations en famille… Bref, on cumule des petits efforts pour prendre un peu d’avance sur les gourmandises des fêtes de fin d’année.


Rappelez-vous que l’important, c’est d’être raisonnable. Évitez de trop vous priver. Après tout, il s’agit du moment de l’année où vous pouvez relaxer, fêter avec vos proches et célébrer la nouvelle année qui arrive. Si vous ne pouvez pas échapper à la multitude des repas, mangez à chaque fois avec modération 😉

Joyeuses Fêtes!

Marie-Hélène

 

 

Les Tuques Rafal: des produits locaux de qualité

Si vous avez participé à une Course Gourmande récemment, il vous était presque impossible de manquer le kiosque de la belle Nancy Lemyre. Plein de femmes rassemblées, essayant un tas de tuques, toutes aussi colorées les unes que les autres.

C’est que Les Tuques Rafal sont partenaires des Courses Gourmandes depuis quelques années déjà.

Créée il y a déjà 4 ans, la petite entreprise de Nancy va bon train. Basée à Trois-Rivières, Nancy passe son temps entre la publicité télé (qui l’occupe à temps plein) et la confection/design de ses produits, à la promotion ainsi qu’à la participation à tout un éventail d’événements. Des tuques, aux caches-cou, aux manchettes, Les Tuques Rafal confectionne même des housses de vélo protégeant ce dernier des moustiques et des roches lorsqu’il est installé sur le toit de la voiture.

IMG_2029-e1499906147429-458x458

Pas besoin nécessairement d’être coureuse pour se procurer ses tuques. Le vêtement s’adresse à tous les amoureux des sports d’hiver (oui, même les hommes !). Que ce soit la course, le ski de fond et même la marche, si vous cherchez un couvre-chef stylé, c’est chez Rafal que vous trouverez.

Tous ses produits sont fait de spandex, ce qui les rend super confortables. Toutes les tuques sont doublées de polar au niveau des oreilles. Cela permet de garder nos oreilles bien au chaud tout en laissant la chaleur s’échapper par le haut. Les bandeaux peuvent aussi être doublés. Elle offre même un modèle de tuque à trou, idéal pour y faire sortir notre queue de cheval. Nancy offre aussi une option fort intéressante à ses tuques: celle d’y ajouter un pompon de fourrure recyclée. Elle propose une grande variété de couleurs, permettant de varier à votre guise le look de votre tuque.

IMG_5969

Nancy l’affirme, malgré la gamme de produits proposés, ce sont les tuques qui demeurent les articles les plus populaires chez Rafal. Mais qu’est-ce qui en fait leur succès ? « Les gens reconnaissent la qualité et souhaitent encourager les artisans d’ici. » Nancy est très fière de présenter à sa clientèle (composée d’environ 85% de femmes) des produits locaux.  De plus, ce sont des tuques faites par des couturières d’expérience, bien de chez nous. Les tuques sont hyper confortables, elles ont un look qui les distinguent, elles sont très versatiles et très colorées: chacune y trouve son compte.

On parle d’environ une trentaine de dollars par tuque. Pour l’ajout d’un pompon de fourrure recyclée, on ajoute un 20.00$ supplémentaire.

D’ici le printemps prochain, Nancy planifie également lancer un nouvel article intéressant pour les marcheurs/joggeurs.

DSC_6000-Nancy-1920px

On vous invite à aller zieuter son site web. Nous sommes convaincues que trouverez le modèle de tuque pour vous 🙂 Le dilemme sera assurément de réussir à n’en choisir qu’une seule 😉

www.lestuquesrafal.ca

Gardez donc l’œil ouvert dans vos prochains événements de course. Nous vous garantissons que vous remarquerez plusieurs coureurs et coureuses arborant fièrement leur tuque Rafal. Peut-être deviendrez vous adeptes vous aussi ? 🙂

Sophie

On a testé pour vous: Les vêtements EC3D Compression

Quand on s’entraîne autant que les athlètes, la récupération est vraiment importante. Ce sont des heures et des heures d’entraînement et nos muscles en souffrent habituellement beaucoup. Vous devez sûrement avoir vu, dans des articles ou sur internet, la mention de « vêtement de compression » sans savoir exactement ce que c’était.

On a donc été chercher davantage en contactant la compagnie québécoise EC3D Compression, située à Laval. Ce sont des leaders dans le domaine et nous savions que nous allions avoir réponses à nos questions.

Sur leur site, EC3D décrivent leurs produits comme suit : « Des vêtements de compression qui améliorent la circulation sanguine pour procurer un retour sanguin plus efficace afin de filtrer les toxines dégagées par les muscles durant l’effort (acide lactique) et offrir une meilleure oxygénation aux muscles. Nos vêtements de compression sont spécifiquement conçus afin de procurer une récupération plus rapide. De grade médical, ils réduisent les douleurs musculaires qui apparaissent après une séance intense d’exercice physique. »

Leur gamme de produits est vraiment vaste : des soutiens-gorge, des chandails, des camisoles, des pantalons/shorts, des bas courts, des bas longs, la liste est vraiment complète. Selon le vêtement que vous choisissez, la compression peut varier. On parle d’une compression plus légère à plus intense, tout dépendant du niveau d’entraînement que vous faites.

Support et confort, ça existe

Le soutien-gorge que j’ai eu la chance d’essayer est le modèle Dynamique. J’ai vraiment été impressionnée par le confort de celui-ci. Créé pour les poitrines plus voluptueuses, il offre un super soutien pour les sports à fort impact. Je l’ai particulièrement aimé lors de mes sorties de course. Je me sentais bien supportée tout en étant confortable. Il ne coupait pas nulle part. Le tissu respire bien, il évacue également l’humidité vraiment rapidement. J’ai aussi été surprise de la facilité à l’enfiler. Il possède des bretelles ajustables, d’une bonne largeur, qui ne s’enfoncent pas dans les épaules. Sa bande sous la poitrine est large et offre un excellent support. Il est offert en rose ou en gris et se détaille à 59.99$, un excellent prix pour la qualité du produit (si on compare aux autres soutiens-gorge sport sur le marché).

soutien-gorge dynamique.PNG

La clé ? Une bonne compression !

En ce qui a trait au pantalon CompressGo, j’avoue qu’au début, j’étais sceptique d’aimer. Nous sommes si habituées aux tissus lisses avec une sensation « naked », on est vraiment ailleurs avec le pantalon. Le tissu est définitivement plus épais. À cause de la compression, il est également plutôt difficile à enfiler. Mais une fois qu’il est en place, je vous l’assure, il ne bouge plus. Le tissu d’un pantalon de compression est complètement différent. Ça prend une adaptation. Mais les bénéfices qu’on en retire en l’utilisant sont indéniables. J’ai voulu l’essayer lors de grosses chaleurs mais également dans des températures plus clémentes pour évaluer mon confort. J’ai définitivement aimé davantage lorsqu’il faisait plus frais à l’extérieur. Je ne crois pas que le pantalon soit un must pour ceux et celles qui s’entraînent de façon plus modérée. Toutefois, si vous souffrez de problèmes de circulation, le pantalon est vraiment un bon outil pour vous aider. Et je peux également comprendre pourquoi les athlètes en font l’utilisation. Quand on s’entraîne autant, on doit mettre toutes les chances de notre côté afin d’aider nos muscles à récupérer. Et ces pantalons sont vraiment idéaux pour assurer une bonne circulation et oxygénation. On parle d’environ une centaine de dollars pour vous procurer un de leurs pantalons 3/4 et d’environ 60$ pour le modèle plus court (aux genoux).

CompressGo Capri de compression.PNG

Des bas avec un petit « Twist »

Bonjour, mon nom est Marie-Hélène et je dois l’avouer, des bas de compression j’en ai essayé… beaucoup trop! Ayant une mauvaise circulation sanguine dans les jambes, j’ai tendance à avoir les jambes lourdes en plus d’un problème de rétention d’eau. Pour une personne comme moi qui aime courir de longues distances, c’est vraiment inconfortable.

Je dois vous avouer que j’étais très septique des bas 2 dans 1 de EC3D car jusqu’à date, rien n’avait fonctionné pour moi. Toutefois, lors du marathon de Montréal 2017, j’ai décidé de donner une chance à la compagnie en testant leur bas de compression longs Twist.

Can I get an AMEN?! Après un 10 km dans la grosse chaleur, pas de rétention d’eau, pas de fourmis dans les jambes… le bonheur! En temps normal, mes pieds deviennent tellement enflés que j’ai de la difficulté à enlever mon soulier. Maintenant, grâce à ces bas que j’appelle affectueusement «le petit miracle», je peux partir en paix pour des longues sorties sans ce type de désagrément.

À noter que vous pouvez également utiliser les bas de compression lorsque vous voyagez en avion. Si, tout comme moi, vous souffrez de rétention d’eau et de pieds qui enflent, vous noterez une différence marquée en intégrant ce vêtement dans vos déplacements.

Bas de compression twist.PNG

Un deux dans un vraiment pratique

Comme la compagnie le mentionne sur son site web, «Performez et récupérez en un seul twist!».

Portez votre bas durant votre activité et une fois terminée, vous pouvez descendre le bas jusqu’à votre cheville, le twister vers l’extérieur, puis le remonter et voilà, vous avez un bas de récupération. Aussi simple que cela.

Faciles d’entretien, ces bas «Made in Canada» vous permettent de les laver à réglage normal. Simplement étendre pour sécher (par expérience, je peux vous dire qu’il sont secs en moins de 2 heures). C’est également le même entretien pour tous les vêtements de EC3D.

Nous vous suggérons d’aller faire un tour sur le site web de l’entreprise afin de voir leurs différents produits. Et nous les remercions grandement d’avoir eu confiance en nous afin de tester leur marchandise. Nous sommes super fières d’être associées à une compagnie bien de chez nous 🙂

Sophie et Marie-Hélène

ec3dsports.com

Casquettes Ciele : quand protection et bon look se rencontrent

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais Sophie et moi adorons encourager les entreprises québécoises. C’est important pour nous de vous montrer que dans le domaine sportif, il n’y a pas que les géants américains qui produisent des produits de qualité. Sincèrement, nos créateurs d’ici n’ont rien à envier aux autres.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une marque que l’on adore : Ciele Athletics. Vous avez probablement vu beaucoup de gens en porter cet été, mais Ciele est beaucoup plus qu’une mode, ce sont des accessoires (casquettes, tuques, bas) de grande qualité.

La compagnie offre une trentaine de modèles de casquettes, toutes aussi colorées les unes que les autres. Elle propose également 8 modèles de tuques faites d’acrylique et de laine de mérino ainsi que plusieurs couleurs de bas pouvant être assortis à votre casquette (on est kit ou on l’est pas!).

Tel que mentionné sur le site de la compagnie : «Axée sur la performance et la protection, Ciele Athletique™ appuie la créativité et l’innovation pour les athlètes et les aventuriers en tout genre…».  En effet, toutes les casquettes de Ciele ont une protection FP UV, en plus d’être entièrement lavables à la machine (un gros plus selon nous !). Aussi, le tissu COOLwick™ permet à la casquette de sécher plus rapidement ainsi que repousser l’humidité.

Ce qui m’a surtout plu dans ce qu’offre Ciele, c’est une belle palette de couleurs vibrantes, des détails réfléchissants bien utiles quand il fait noir ainsi qu’un bon ajustement au niveau de la tête. Ma casquette (que j’adore) est le modèle idéal pour les petites têtes!

Après 2 décennies à cogiter sur ce à quoi pourrait rassembler la marque idéale, nous pouvons vous confirmer que l’équipe de Ciele a définitivement trouvé !

Marie-Hélène

On tient d’ailleurs à remercier la compagnie d’avoir cru en nous et nous avoir gracieusement offert quelques modèles à tester. Nous les adorons toutes!

Capture22
Sur la photo, je porte la casquette QCKCap « Hills » – Whitaker Edition et Sophie porte la casquette TRLCap – Run Love « Whitaker ».