Courir après un événement cardiaque: oui ou non?

***Article en collaboration avec l’Institut de Cardiologie de Montréal***

On vous présente aujourd’hui un deuxième article des spécialistes de l’Institut de Cardiologie de Montréal. Cette fois, on traite des problèmes cardiaques et de la course à pied.

On a souvent tendance à penser, à tort, qu’un repos complet est nécessaire après un malaise cardiaque et on hésite souvent à se remettre à l’activité physique de peur de récidiver. Les études démontrent toutefois que c’est tout le contraire. Jean-François Larouche, kinésiologue au Centre ÉPIC, nous en parle davantage.

J’ai déjà eu un problème cardiaque, est-ce possible pour moi de courir?

D’abord, si vous pensez souffrir d’un problème cardiaque ou s’il y a un changement à votre condition, il est recommandé de consulter un médecin avant d’entreprendre un changement dans votre niveau d’activité physique. Après un événement cardiaque, il peut être pertinent de faire une épreuve d’effort sur tapis roulant pour déceler des problèmes qui pourraient se manifester pendant que l’on fait une activité physique. Il s’agit d’un examen, supervisé par un médecin, qui vise, entre autres, à déterminer la capacité à l’effort pendant un effort physique. L’examen sert aussi à rassurer la personne dans la reprise de ses activités physiques.

Comme il existe plusieurs problèmes cardiaques (pontages, dilatation, pose d’un tuteur (stent), remplacement de valve), qui ont chacun leurs particularités, il est nécessaire d’avoir l’approbation de votre médecin avant de reprendre le sport pour en retirer le maximum de bénéfices. Cela étant dit, dans la majorité des cas, lorsque votre condition et votre médication sont stables, il est tout à fait approprié de courir.

Si vous étiez un coureur avant votre problème coronarien, vous pouvez reprendre tranquillement un programme de course à pied en débutant par une progression lente (alternance marche et course) pour réduire le risque de blessures et reprendre progressivement le rythme que vous aviez avant. Si vous n’avez jamais couru et désirez entreprendre un programme de course, alternez des périodes de marche un peu plus longues (3-4 minutes) entrecoupées de périodes de course (30 secondes à 1 minute).

Que vous soyez débutant ou expérimenté, il est important de se poser des questions pendant votre activité physique. Tout d’abord, lors de vos sorties, assurez-vous de ne pas aller au maximum de vos capacités. La première question à vous poser est la suivante: est-ce que je suis essoufflé? L’essoufflement est une sensation normale lors d’une activité physique si on veut améliorer sa capacité à l’effort, mais celle-ci ne doit pas gêner «la discussion». Si vous êtes trop essoufflé et que vous sentez que vous devez ralentir, c’est un signe que l’intensité est trop élevée; ralentissez un peu le rythme de votre activité le temps de reprendre votre souffle!

La deuxième question à vous poser en état d’exercice est la suivante: comment je me sens? Il est normal de ressentir une certaine fatigue et une chaleur dans les muscles des cuisses par exemple. Toutefois, si la fatigue vous empêche d’avancer et que vous sentez que vous êtes aux limites de vos capacités, ralentissez! Il n’y a aucun bénéfice sur votre santé cardiovasculaire à s’entraîner dans des zones intenses. Au contraire! Le risque de blessures sur vos articulations est plus important et les bénéfices sur votre santé cardiovasculaire ne sont pas plus importants.

Pour maximiser les effets de l’exercice, vous devez ressentir un essoufflement moyen et sentir que vous êtes «confortable» dans l’effort que vous faites. Oui, je suis en «état d’exercice» mais je ne suis pas au maximum de mes capacités.

Lorsque vous êtes en état d’exercice, vous remarquez aussi que vos fréquences cardiaques augmenteront afin de répondre à la demande de vos muscles en énergie et en oxygène. Lorsque vos fréquences cardiaques sont trop élevées à l’effort, vous pouvez le ressentir de différentes façons: essoufflement très marqué, difficulté à garder le rythme, incapacité à dire un mot sans devoir reprendre votre souffle, fatigue musculaire marquée, difficulté à garder une bonne posture…

Vous n’avez pas besoin de «voir» votre fréquence cardiaque sur votre cardiofréquencemètre, par exemple (montre de type Polar), pour savoir que votre intensité est trop élevée. Il est TRÈS important de ne pas baser votre entraînement seulement sur un chiffre. En fait, il n’y a pas de fréquence cardiaque qui soit dangereuse à l’effort, il y a plutôt des sensations anormales en état d’exercice et c’est pour cette raison que vous devez vous poser des questions pendant votre entraînement pour vous assurer de votre sécurité.

Aussi, suite à un événement cardiaque certains médicaments prescrits (béta-bloqueurs: métoprolol, lopressor, bisoprolol, monocor, aténolol, ténormin) ont une influence directe sur vos fréquences cardiaques en diminuant ces dernières. Ainsi, si vous tentez d’atteindre vos fréquences cardiaques précédant votre événement cardiaque, il y a de bonnes chances que cela soit impossible. Revenez toujours à votre perception et à vos sensations à l’effort pour doser et maximiser vos bénéfices.

Il est d’autant plus très important d’effectuer de bons étirements à la fin de votre activité afin d’accentuer la détente musculaire et améliorer votre posture.

Au même titre qu’une alimentation de type méditerranéenne et la cessation tabagique, l’activité physique après un événement cardiaque fait partie du plan de traitement pour réduire l’incidence de récidive d’un autre événement. Alterner la marche et la course est un bon moyen de faire un entraînement par intervalles qui vous permettra d’améliorer votre condition physique et votre autonomie. Il est normal d’être essoufflé, d’avoir chaud et de transpirer, mais il n’est pas normal de ressentir des douleurs à la poitrine. Devant la présence d’angine à l’effort, il est recommandé de consulter votre médecin avant de poursuivre vos activités.

En cas de doute, consultez votre médecin, il saura vous conseiller adéquatement.

Nous désirons remercier Monsieur Larouche ainsi que Madame Valérie Guilbeault pour cet article toujours aussi pertinent. Les problèmes cardiaques sont souvent une source d’arrêt de l’activité physique chez les personnes en souffrant. On constate bien ici qu’il est important de s’y remettre justement mais de bien s’écouter et surtout, d’être suivi professionnellement afin d’avoir un entraînement adapté à sa condition 😊

Sophie et Marie-Hélène

The Cheeky Bikini: un maillot pour tous les derrières

Vous le savez, Marie-Hélène et moi adorons vous introduire à des compagnies locales. Et bien cette fois, nous étendons un peu notre territoire pour vous parler d’une compagnie canadienne très cool, fondée par la charmante Erin McDonald d’Hamilton, en Ontario. Sa compagnie offre des maillots de bain de qualité, confectionnés sur commande, dans une panoplie de couleurs et d’imprimés à la mode, conçus pour tous les formats et les tailles. Laissez-nous vous présenter The Cheeky Bikini.

C’est en 2015, alors qu’elle essayait de se trouver un bikini pour un voyage, qu’Erin en est venu à la conclusion qu’aucun des magasins populaires ne pouvaient lui offrir ce qu’elle cherchait – tout était soit trop dispendieux, soit la qualité du tissu était exécrable. De plus, elle n’arrivait pas à trouver un modèle qui accentuait ses courbes. Tout ce qui complimentait son ventre et ses hanches cachait complètement ses fesses. Tandis que tout ce qui accentuait ses fesses laissait tout son ventre pendouiller. C’est suite à cela qu’elle décida de mettre son diplôme en administration des affaires à profit – créer et concevoir le bikini parfait pour toutes les femmes.

The Cheeky Bikini offre 3 types de bas: taille régulière, taille moyenne et taille haute. Il y a également deux sortes de hauts (plongeant et bandeau) et un maillot une pièce ultra flatteur. Chaque item est disponible en plus de 25 couleurs/imprimés, qui changent à chaque saison. D’un imprimé ligné aux melons d’eau aux couleurs unis, il existe une combinaison de couleur pour chaque femme.

Les morceaux sont bien conçus, les coutures sont parfaites, la qualité du tissu est excellente et la coupe est flatteuse. Et si jamais il y a un problème avec le ou les morceaux achetés, Erin s’assure que vous êtes satisfaites avec son produit. Un simple courriel et une solution est trouvée. Erin se démarque définitivement par le service à la clientèle qu’elle offre. Chaque personne qui achète un Cheeky Bikini sera pris en charge individuellement. Du choix de la taille jusqu’à la livraison, elle fait de l’expérience client sa priorité.

Les bas de bikini se détaillent entre 39.99$ et 50.00$, les hauts sont entre 40.00$ et 60.00$ et le maillot une pièce coûte 60.00$. Nous trouvons que c’est extrêmement abordable pour la qualité que vous recevez. La mise en production et la livraison prennent environ 2-3 semaines tout dépendant du moment où la commande est placée (naturellement, l’été est une période occupée alors planifiez à l’avance!). Gardez en tête, votre bikini sera confectionné sur commande alors soyez patientes et laissez son équipe exercer leur talent ! Ils livrent également à l’international.

Mais selon nous, ce qui est le plus génial c’est que le Cheeky Bikini accentue tous les derrières! Que vous ayez une foufoune plate, ronde ou parfaite, ce bikini est fait pour vous. Il met l’emphase sur tous les bons côtés, il cache bien les petites rondeurs de par sa coupe, tout en laissant votre derrière rayonner!

J’étais incapable de décider sur le modèle de haut à choisir. Je voulais m’assurer que mes petits bourrelets de dos était cachés (nous avons chacune nos insécurités, non? lol). J’ai donc demandé l’aide d’Erin et j’ai choisi le haut bandeau avec un bas taille moyenne dans la combinaison rouge/rayures marines. Marie-Hélène, quant à elle, a choisi un haut plongeant noir et un bas taille moyenne avec un imprimé de melon d’eau. Chaque kit est absolument parfait ! Ils tiennent bien en place et sont hyper flatteurs et sexy. J’ai habituellement des problèmes à trouver des bas qui sont assez hauts à mon goût et qui cachent bien les petites courbes et j’ai eu l’impression que ce bas était fait spécialement pour moi! Marie-Hélène a particulièrement aimé le fait que son haut plongeant n’ait pas bougé d’un pouce lorsqu’elle est allée se baigner. Nous sommes définitivement en AMOUR!

IMG_9881

Pour: La qualité du tissu, les coupes avantageuses, les commandes personnalisées, le service à la clientèle de feu et bien sûr, le fait que ce soit confectionné chez nous, au Canada.

Contre: Il y a trop d’imprimés et de couleurs! C’est tellement difficile de choisir – on en voudrait un de chaque!!!

Nous aimerions remercier Erin pour sa générosité envers Sportive en cavale et nous espérons que nous vous avons donné envie d’aller visiter sa boutique en ligne: https://www.etsy.com/ca/shop/TheCheekyBikini?ref=l2-shopheader-name. Nous vous garantissons que vous ne serez pas déçues et vous sentirez comme un million de dollars!

Maintenant la vraie question est la suivante: quel imprimé choisirez-vous? 😉

Sophie et Marie-Hélène

On a testé pour vous : crèmes solaires et après-soleil

Il fait beau, il fait chaud, mais il ne faut JAMAIS oublier de se protéger du soleil! Saviez-vous que les personnes qui attrapent cinq coups de soleil ou plus seront exposées à un risque de mélanome deux fois plus élevé.*

Prendre soin de sa peau c’est non-négligeable et c’est pour cela que nous avons testé pour vous 2 compagnies bien de chez nous qui nous offrent des alternatives de crèmes solaires et d’après-soleil minéraux, sécuritaires, hypoallergènes, sans produits chimiques, végans et sans cruauté envers les animaux.

Zorah Biocosmétiques

Crème solaire BIO-DEF – 39.99$ pour 150ml

solaire-bouteille-spray150ml

Sophie

J’étais très curieuse d’essayer les produits Zorah puisque leur réputation n’est plus à refaire. Et avec la quantité de produits chimiques qu’on retrouve dans les crèmes solaires du marché, la mention 100% minérale m’intéressait particulièrement. On nous promettait un spray solaire mais ce qu’on a plutôt eu, c’est une crème liquide dans un distributeur en pompe. Petite déception à ce niveau puisque j’aimais bien la formule du spray. Toutefois, la pompe rendait quand même la distribution du produit vraiment pratique. J’ai adoré la protection qu’elle m’a apportée. J’ai pu la mettre pendant au moins 2-3 heures d’exposition sans avoir à réappliquer. J’ai eu l’impression qu’elle me collait un peu aux doigts mais une fois absorbée, la texture sur ma peau était vraiment agréable. Elle est également idéale pour tous ceux qui ne veulent pas sentir la noix de coco ou l’odeur typique des crèmes solaires puisqu’elle est inodore.

Marie-Hélène

Pour ma part, j’ai trouvé que la crème s’appliquait plutôt bien car elle est liquide. De plus, j’ai trouvé qu’elle s’absorbait et hydratait bien ce qui me permettait de pouvoir quand même appliquer un peu de maquillage par-dessus. Résistante à l’eau et à la transpiration, j’ai bien aimé l’utiliser avant d’aller courir ou faire du vélo.

Je ne sais pas pourquoi, mais même si la crème n’a pas de fragrance,  je n’ai pas aimé l’odeur. De plus, je trouve que payer 39.99$ pour 150 ml, c’est cher. Surtout, si vous utilisez souvent votre crème solaire!

Hani – Soin après-soleil – 29.99$ pour 150 ml

Hani-CC

L’après-soleil Hani est le premier et le seul soin après-soleil à vous offrir les effets bénéfiques du mélange exclusif  de Zorah, composé d’huiles d’argan, de chìa et de kendi. Ce soin nourrissant apaise et rafraîchit instantanément la peau exposée au soleil. Nous avons bien aimé que la crème contienne de grandes quantités d’oméga 3, 6 et 9, de vitamine E et d’antioxydants qui aident à nourrir la peau souvent déshydratée par l’exposition au soleil.

Sophie

La texture de cet après-soleil est vraiment intéressante. J’ai pu l’essayer après une journée d’exposition au soleil et j’ai adoré à quel point elle a apaisé mes rougeurs. On y sent vraiment le complexe d’huiles. Le produit est également disponible en pompe, qui me fait l’aimer encore plus. Et puis l’odeur est vraiment divine !

Marie-Hélène

Je suis une grande consommatrice des produits Zorah et ce fut un plaisir de trouver la même hydratation que j’ai dans mes autres crèmes que j’adore! Ce que je déteste le plus des après-soleil, c’est d’avoir à appliquer un gel collant et trop odorant… ce ne fut pas le cas pour Zorah! Une petite application du produit fera un bien instantané à votre peau.

ATTITUDE

Attitude est un nouveau joueur sur le marché (du moins en ce qui a trait aux produits pour le corps). Peut-être que vous connaissez la compagnie de par ses produits ménagers (nettoyants, lessive, vaisselle, etc.) faits de produits les plus purs et sécuritaires. Réjouissez-vous, vous pouvez maintenant avoir la même qualité de produits pour le corps!

Crème solaire 100 % minérale FPS 30 – 24.95$ pour 150 g

Bâton solaire 100 % minéral FPS 30 – 18.95$ pour 18.4 g

16022-2T16028-2T

La gamme solaire est certifiée Ecologo™, pour une crème solaire biodégradable et durable, certifiée PETA : non testée sur les animaux et 100% vegan : faite d’ingrédients naturels végétaux et minéraux uniquement. Elle résiste bien à l’eau et à la sueur en plus d’offrir une hydratation de longue durée.

Pour sa part, le bâton solaire 100 % minéral FPS 30 utilise des ingrédients naturels comme l’oxyde de zinc non nano, en plus d’offrir un filtre solaire FPS 30 pour protéger des rayons UVA et UVB en toute sécurité.

Marie-Hélène

J’ai eu un beau coup de cœur pour cette crème! Nous avons testé la crème à la fragrance de fleur d’oranger, une senteur subtile et agréable. De plus, l’application de la crème était numéro 1 et elle ne laissait pas de résidu sur ma peau même suite à une deuxième application. Toutefois, le bâton solaire me semble une meilleure idée sur papier… l’application sur le visage était difficile et avec ma peau plus sensible, j’avais l’impression de m’arracher le visage à chaque application. De plus, je privilégie une crème visage/corps au lieu de traîner deux contenants, mais si le bâton solaire n’est pas trop gros. Tant qu’à utiliser vos doigts pour appliquer le bâton, pourquoi ne pas utiliser tout simplement la crème? 🙂

Sophie

Tout comme Marie-Hélène, j’ai vraiment aimé l’odeur de cette crème. On la retrouve également dans la fragrance Tropicale, que je serais curieuse d’essayer aussi. C’est doux et pas dérangeant pour le nez du tout. Elle a une texture s’apparentant davantage aux crèmes du marché. Elle est épaisse mais s’applique relativement bien. Au niveau de la protection, j’ai également pu passer quelques heures sans avoir à réappliquer. Toutefois, mon seul bémol serait que la crème ressort un peu lorsqu’on va dans l’eau. J’ai passé la journée dans la piscine et je me suis retrouvée avec des stries blanches à certains endroits. Même chose pour le bâton solaire.

Puisqu’on en parle, je suis un peu du même avis que ma consoeur vis-à-vis le bâton. L’idée sur papier est intéressante mais j’avoue qu’en pratique, je préfère davantage trouver une crème à double utilités que d’avoir à traîner deux tubes. Selon moi, c’est un produit qui n’a pas vraiment de nécessité. Qui utilisera le bâton seulement sans mettre de crème solaire partout ailleurs sur son corps ? M’enfin…

Après-soleil Calendula Gel fondant – 10.95$ pour 150 g

16026-2T

Attitude utilise la calendule dans sa formule pour ses propriétés calmante, régénérante et antioxydante. Le gel après-soleil s’applique aisément et aide à apaiser et hydrater la peau irritée et tendue après une journée sous le soleil. Fait d’ingrédients naturels (donc plus rassurant pour mettre sur notre peau), le produit est hypoallergénique.

Marie-Hélène 

ENFIN! Un produit solaire qui réunit des produits de qualité, une douceur à l’application, une senteur (menthe et concombre) qui est délicate et un prix qui est plus que raisonnable. C’est de loin le produit que j’ai préféré lors de mes tests. Si vous avez un produit après-soleil à acheter, c’est bien celui-ci.

Sophie

C’est MON coup de coeur ! Ce que ça sent bon ! Et que dire de la texture ! Mais je crois que ce que j’ai préféré, c’est l’ajout de la calendule qui est reconnue pour ses vertus. J’ai immédiatement senti une différence en appliquant le produit sur mes rougeurs (j’ai vraiment un peau de blonde!). C’était rafraîchissant et doux. Vraiment une belle découverte et un must à avoir dans votre sac de plage. Pour le prix, pourquoi s’en passer?

Nous tenons à remercier ATTITUDE et Zorah Biocosmétiques pour leur générosité en nous permettant de tester leurs produits et de vous en parler. Les produits testés sont disponibles en ligne (nous vous avons d’ailleurs mis les liens sur chaque produit). Vous pouvez également retrouver les produits ATTITUDE dans la plupart des pharmacies près de chez vous, tandis que Zorah se vend dans beaucoup de magasins d’aliments naturels tels que Rachelle-Béry, Tau ainsi que dans certains Jean Coutu de la province. Nous vous invitons à aller consulter leurs sites Web respectifs pour tous les points de vente.

Sur ce, on vous souhaite un bel été, bien protégées !

Marie-Hélène et Sophie

 

*Source : Société canadienne du cancer, site web, https://www.missuv.ca/

Courir pour la santé ; les bienfaits

***Article en collaboration avec l’Institut de Cardiologie de Montréal***

On le sait toutes, bouger, c’est bénéfique pour notre santé. Peu importe le sport qu’on pratique, de s’exercer au moins 30 minutes par jour n’apporte que du bon à notre corps.

Bien que les avis soient partagés, la course à pied est, selon nous, un excellent moyen d’incorporer ces 30 minutes actives à nos horaires chargés. On vous l’a déjà dit, courir, c’est pratique. C’est peu coûteux, ça se fait partout, bref, les excuses pour ne pas s’activer sont bien difficiles à trouver quand on parle de course. On privilégie naturellement une bonne technique et surtout, l’écoute de son corps mais au final, la course, c’est un beau sport accessible à toutes.

Les spécialistes de l’Institut de Cardiologie de Montréal pensent comme nous ! Nous avons demandé à Jean-François Larouche, kinésiologue au Centre Épic de l’Institut de Cardiologie de Montréal de nous parler des bienfaits d’enfiler une paire de chaussures de course et de sortir prendre l’air. Voici ce qu’il en pense:

Capacités cardiopulmonaires

Un des plus importants avantages de la course est l’amélioration de la capacité cardiopulmonaire. C’est en fait la capacité de votre cœur à faire circuler le sang et celle de vos poumons à oxygéner le sang pour vos muscles. Au repos, votre cœur fait circuler 5 litres de sang par minute. Avec l’entraînement, il est possible de se rendre à 40 litres de sang par minute. Pour augmenter cette capacité, il faut justement faire battre votre cœur plus rapidement, et la course est un bon moyen d’y parvenir. Lors d’un sport d’endurance comme la course, vos muscles ont besoin d’oxygène pour transformer les nutriments (glucides et lipides) en énergie. En améliorant votre capacité cardiopulmonaire, vous augmentez la capacité de votre corps à utiliser l’oxygène. Vous diminuez ainsi vos risques d’avoir un malaise cardiaque et augmentez vos chances de survivre à un infarctus.

Densité osseuse

La course représente un stress pour vos os, mais un stress bénéfique, puisqu’il provoque une adaptation favorable, tant qu’il est bien dosé. En effet, il active la calcification des os, ce qui veut dire que plus de calcium se fixe à vos os, augmentant ainsi votre densité osseuse.

Muscles

Il suffit d’une première course pour constater que plusieurs muscles sont sollicités par la course à pied. Parfois même des muscles dont nous ignorions l’existence! L’adaptation se fait en courant, en augmentant tranquillement le volume et l’intensité de vos entraînements. Il pourrait être intéressant d’avoir un programme de musculation complémentaire à votre course pour augmenter votre efficacité.

Effet hormonal

Un des effets favorables est celui sur la circulation d’hormones comme la sérotonine et l’endorphine, responsable de la régulation de l’humeur. Il n’est pas limité à la pratique de la course, mais bien le résultat de l’activité physique en général.

bruno-nascimento-149663-unsplash.jpg

Dépense énergétique

La course à pied est un bon moyen d’augmenter votre dépense énergétique. Quoiqu’il soit plus facile de ne pas consommer une calorie que de la dépenser, c’est souhaitable d’avoir une dépense énergétique qui provient de l’activité physique dans l’équation.

Fonctions cognitives

Bien que tous les mécanismes de protection restent encore à démontrer, l’exercice physique en général permet de préserver les fonctions cognitives en contribuant à conserver plus longtemps les régions importantes du cerveau.

Conclusion

La course à pied offre à tout le monde de nombreux bienfaits. Il n’y a pas d’âge pour commencer, mais la progression doit se faire selon plusieurs paramètres dont votre âge, votre condition physique actuelle, votre historique de blessures et vos objectifs personnels.

Nous remercions M. Larouche ainsi que l’Institut de Cardiologie de Montréal pour leur implication et nous vous invitons à consulter leur site Web pour en savoir plus sur Cours pour le Coeur, un programme qui amasse de fonds au profit de la Fondation de l’ICM à travers la course à pied. Chaque don recueilli contribuera à faire avancer la recherche liée aux maladies cardiovasculaires.

Marie-Hélène et moi y participerons d’ailleurs encore une fois cette année ! 🙂 Au plaisir de vous croiser dans un de leurs événements.

Sophie

Syndrome du côlon irritable : est-ce bon de m’entraîner?

Le syndrome du côlon irritable, vous connaissez? Personne ne souhaite en souffrir pourtant entre 4 à 6 millions de Canadiens seraient aux prises avec cette maladie dont les principaux symptômes sont :

  • des ballonnements;
  • des brûlures d’estomac;
  • des flatulences;
  • des douleurs abdominales;
  • des crampes;
  • de la diarrhée ou de la constipation.

Ces symptômes peuvent disparaître pendant une période plus ou moins longue, puis se manifester de nouveau. Si vous pensez souffrir du SCI, n’hésitez surtout pas à rencontrer votre médecin afin que celui-ci puisse confirmer ou infirmer votre diagnostic (tsé… nous ne sommes pas des médecins).

Dernièrement, une de nos lectrices nous a demandé de parler de l’activité physique et du SCI, car celui-ci peut être envahissant et créer certains inconforts à l’effort.

Une chose que j’ai remarquée dès le début de ma recherche :

Faire de l’exercice régulièrement est l’un des moyens de maîtriser les syndromes du SCI.

Les résultats d’études menées auprès de femmes souffrant de SCI indiquent que celles qui faisaient de l’exercice avaient moins de symptômes que les autres. Non seulement l’exercice stimule-t-il la digestion, mais il raffermit les muscles abdominaux, contribuant à maintenir en place ces intestins dissipés. C’est aussi un excellent moyen d’évacuer le stress. Pratiquez un exercice aérobique trois fois par semaine, à raison d’au moins 30 minutes par séance.**

Mes recherches m’ont permis de constater que le problème n’est pas l’entraînement, mais bien l’alimentation. C’est ce facteur dont vous devriez prendre en compte pour réduire les effets indésirables du SCI.

Il est souvent conseillé d’éviter les aliments frits, les vinaigrettes riches en lipides, les édulcorants artificiels (que l’on retrouve dans les boissons gazeuses, bonbons, etc.). Modifier ses habitudes alimentaires est le conseil donné en priorité aux personnes aux prises avec le SCI. Au menu : moins de gras, plus de fibres. Si votre apport en fibres est très faible, augmentez-le graduellement, sans vous précipiter. Hydratez-vous suffisamment, et à un degré supérieur lorsque vous faites de l’exercice physique. Boire beaucoup d’eau facilite l’absorption des fibres dans l’organisme.

Bref, rien n’est bien sorcier en ce qui a trait aux conseils que j’ai pu voir. Il peuvent s’adresser à tout monde, même celles qui ne sont pas atteintes par le syndrome du SCI.

Toutefois, rien ne vaut mieux que les conseils d’un médecin, surtout si vous commencez à éprouver ces symptômes!

 

** : http://selection.readersdigest.ca/sante/maladies-conseils/syndrome-du-colon-irritable/

MOOV: Deux sœurs qui bougent !

En novembre dernier, en me promenant sur Instagram, je suis tombée sur la page de MOOV Activewear. J’ai tout de suite été attirée par les couleurs des vêtements et leurs photos super dynamiques. Jusqu’à temps que je me rende compte que c’était une compagnie québécoise. Et bien ! Vous connaissez notre amour pour les produits locaux, il n’en fallait pas plus pour je les contacte !

Ce qu’on était loin de se douter, c’était à quel point Stéphanie et Geneviève Tremblay étaient très similaires à nous ! Wow ! Elles ont tout de suite embarqué dans l’idée de nous faire essayer leurs vêtements, nous ont invitées à participer à leurs cours. On a tout de suite cliqué avec l’énergie qu’elles dégageaient. Du positivisme à pleine pelletée ! On aime !

Alors c’est quoi, MOOV Activewear ? C’est premièrement deux sœurs, mères actives, qui ont décidé de laisser le train-train de la vie quotidienne pour revenir à leur premier amour, le sport. C’est d’abord avec le Studio MOOV, situé à Boisbriand, que les sœurs Tremblay ont fait leur marque. Un studio dédié à la Femme (avec un grand F), la future maman, les petits bouts de chou. Pour tous les niveaux. Que ce soit des cours de PiYo, de yoga, de Karibou en famille, de Trampo-Fit, de Poundfit, de Zumba… impossible de ne pas y trouver son compte ! Les cours se donnent dans deux grands studios bien aménagés, les aires communes sont grandes et éclairées, on a vraiment aimé le vibe du studio et de ses propriétaires 🙂

Marie-Hélène et moi avons eu la chance d’assister à leur cours de Trampo-Fit (dont on vous a fait un petit live au début février). Je peux vous assurer qu’on a eu chaud ! Le cours de Trampo-Fit se donne sur un trampoline individuel, pieds nus, et se compose majoritairement de mouvements aérobiques rythmés sur une musique super entraînante. On y travaille vraiment toutes les parties du corps et on utilise le trampoline à son plein potentiel. Préparez-vous à suer ! C’est Stéphanie qui donne le cours et elle n’épargne aucun muscle !

Et c’est en donnant ces cours que la prochaine idée des filles a germé. Tannées de voir leurs élèves remonter leurs pantalons à tout bout de champ, Stéphanie et Geneviève ont immédiatement vu un besoin… Il n’en fallait pas plus pour leur donner leur prochain défi : concevoir LE legging pour le sport. Un legging qui allait bien faire à tout le monde, qui offrirait un soutien et un maintien maximal et surtout, qui ne descendrait pas ! Leurs pantalons sont faits d’un tissu opaque qui respire, ils ont du style et ils s’étirent même jusqu’à 5 fois leur taille tout en reprenant leur forme initiale. Écoresponsables, les « MOOVSISTERS » peuvent se vanter d’avoir mis en marché un produit 100% québécois ! Et ça, on ADORE !

Les leggings MOOV sont disponibles de la grandeur XS à 2XL et taillent plutôt grands (pour vous donner une idée, je porte le medium et Marie-Hélène porte le XS). Les pantalons sont offerts en format short, capri 3/4, en pantalons 7/8 et longs et on offre également des camisoles assorties aux couleurs hyper vibrantes.

27973021_1462894053820122_4476211922909907774_n

Lors de notre visite, Stéphanie et Geneviève se rendaient à Vegas la semaine suivante pour participer à un grand salon de mode féminine et ainsi, faire connaître leur marque. Et de ce qu’on a pu voir, ce fut un franc succès ! Succès complètement mérité par leur motivation et leur dynamisme. Impossible de ne pas les aimer !

Les filles, on est in love avec vous ! On adore le fait que votre mission ressemble énormément à la nôtre : rendre le mode de vie sain accessible à toutes ! En le faisant avec style, en plus 😉

Allez leur rendre visite sur leurs deux sites. Vous pourrez y consulter l’horaire des cours disponibles ainsi que zieuter la collection complète de vêtements :

www.studiomoov.com

www.moovactivewear.com

Grâce à MOOV Activewear, on peut désormais dire adieu aux leggings qui nous font des « muffin tops » ! Vous laisserez vous tenter vous aussi ? 😉

Sophie

21167807_1308285379280991_249754626711688978_o

Recette : tarte de l’amour au chocolat

Envie de vous sucrer le bec, mais pas trop, avec votre chéri ce soir? Pas de problème, voici une belle recette facile et rapide à faire.

Ingrédients

170 g de chocolat noir de qualité (au moins 70%)
1⁄3 tasse (80 ml) de beurre
4 œufs
1⁄2 tasse (125 ml) de cassonade brune
1⁄4 de tasse (60 ml) de farine
10 fraises (facultatif)
Sucre à glacer en décoration
Poudre de cacao en décoration

Préparation

Préchauffer le four à 180º C (350º F). Huiler un moule à charnière de 25 cm et le tapisser de papier parchemin.

Briser le chocolat en morceaux et mettre ces derniers avec le beurre dans un bol résistant à la chaleur. Déposer le bol sur une casserole remplie d’eau presque bouillante en veillant à ce que le fond ne touche pas l’eau. Laisser fondre puis retirer du feu et remuer jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Entre temps, mettre les œufs et le sucre dans un grand bol et battre au mixer jusqu’à ce que la préparation ait pris beaucoup de volume et que les batteurs laissent une trace à la surface. (Si vous utilisez un fouet ou un fouet à œufs, déposez le bol sur une casserole pleine d’eau presque bouillante en veillant à ce que le bol ne touche pas l’eau.)

Avec une grosse cuillère, incorporer la préparation au chocolat. Tamiser la farine au-dessus du bol et l’incorporer en ne remuant que le temps qu’elle soit mélangée.

Verser la préparation dans le moule et l’égaliser. Cuire 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la surface de la tarte soit ferme au toucher. Laisser refroidir dans le moule.

Retirer la tarte du moule et enlever le papier parchemin. Pour servir, couper en fines pointes et décorer chacune des pointes d’une fraise. Saupoudrer de sucre à glacer et de poudre de cacao tamisés. La tarte se conservera 2 ou 3 jours au réfrigérateur.

Préparation: 20 minutes
Cuisson: 25 minutes
Donne 10 portions

Recette santé du mois de février

Rendue au mois de février, après deux mois de neige, de froid, de verglas… on dirait que j’ai toujours un moment de paresse! C’est la loi du moindre effort et j’ai envie d’être en mode relaxation (sauf lorsque je m’entraîne). C’est pourquoi j’adore les recettes simples et rapides qui me permettent de profiter pleinement de mes soirées.

Voici ma recette de paresseuse qui ne négligera pas votre besoin en protéines!

Ingrédients

  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 500 g de blanc de poulet en languettes de 1 cm (1/2 po)
  • 2 pincées de sel
  • 2 pincées de poivre
  • 1 poivron rouge en lamelles
  • 1 poivron vert ou jaune en lamelles
  • 2 courgettes en fines rondelles
  • 2 gousses d’ail hachées finement
  • 1 tasse de tomates cerises, coupées en 2
  • 1/2 c. à thé d’origan émietté
  • 2 c. à thé de vinaigre balsamique

Préparation

  1. Réchauffez l’huile à feu moyen dans un poêlon.
  2. Ajoutez le poulet. Faites-le revenir 4 minutes pour qu’il soit à peine cuit. Salez et poivrez. Réservez.
  3. Dans le même poêlon, faites revenir les poivrons et les courgettes 4 minutes. Salez et poivrez. Ajoutez l’ail et faites sauter 30 secondes.
  4. Ajoutez les tomates et l’origan et faites cuire 1 minute. Remettez le poulet dans le poêlon. Arrosez de vinaigre. Réchauffez quelques secondes et servez!

Informations nutritionnelles par personne : 251 calories, 30,6 g protéines, 7,5g glucides, 11g de lipides (dont 2,5 g de gras saturés), 94mg cholestérol, 3,1g fibres, 845mg potassium

Course à pied : éviter les blessures grâce à l’analyse biomécanique

L’analyse biomécanique vous connaissez? Que se soit pour maximiser votre efficacité, ou dans le but de prévenir les blessures musculaires et articulaires, l’analyse biomécanique de votre course vous aidera à optimiser vos performances et à vous aider à être une coureuse plus aguérie.

Que vous soyez débutante ou une coureuse expérimentée, l’analyse biomécanique peut vous être utile. Lors de votre première visite, une évaluation complète de votre course sera faite. Cela implique : votre historique de coureur, vos objectifs, vos symptômes associés à la course, etc.

Par la suite, les spécialistes font un examen physique en détail de votre système neuro-musculo-squelettique ainsi qu’une analyse biomécanique de votre technique de course.  Très souvent, celle-ci sera filmée pour que vous puissirez voir avec votre intervenant votre technique de course ainsi que les éléments à améliorer.

Bien souvent, une deuxième rencontre vous est proposée afin de regarder avec vous les résultats de l’analyse, ainsi qu’un programme d’exercices visant à corriger les facteurs de risque. Tout ceci dans le but de diminuer les risques de blessures et d’augmenter vos performances.  Un programme personnalisé vous sera expliqué par un professionnel et vous permettra de commencer l’entraînement de façon progressive et efficace.

Comptez entre 150$ à 300$ (tout dépend des forfaits offerts) pour une analyse complète.

Nos suggestions adresses :

Kinactif (Montréal)

La clinique du coureur (plusieurs adresses au Québec)

Évolution physio

Barre granola à glisser dans le sac de sport!

J’adore les collations. Je trouve qu’il n’y a rien de mieux que de glisser un fruit ou une barre tendre dans le sac de sport pour s’assurer de ne pas mourir de faim après un effort physique.

J’ai souvent entendu dire que les barres commerciales contenaient une tonne de sucre. Afin de savoir ce que contiennent mes collations, j’ai décidé de cuisiner le tout moi-même.

Je prépare mes barres le dimanche pour être certaine d’avoir de quoi sous la main quand viendra le temps de préparer mon sac de sport.

Voici donc l’une de mes recettes préférées:

Barres maison aux baies

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients
1 1/2 tasse de flocons d’avoine à l’ancienne
1/2 tasse d’amandes
1/2 tasse de pistaches
1/3 tasse de canneberges (cela peut-être aussi des raisins, abricots, cerises, fraises, bref tous les fruits secs que vous pouvez trouver sur le marché)
2 cuillères à soupe de graines de lin moulues
2 cuillères à soupe de graines de chia
1/2 tasse de miel

Marche à suivre

  1. Tapisser un moule carré de 20 cm par 20 cm (8 po par 8 po) de papier sulfurisé
  2. Combiner tous les ingrédients, sauf le miel, dans un bol de taille moyenne
  3. Faire bouillir le miel dans une petite casserole
  4. Baisser à feu doux et laisser mijoter pendant 5 minutes en remuant souvent; ne pas laisser brûler le miel
  5. Verser 1/3 tasse de miel dans la mixture de noix et de grains
  6. Bien mélanger
  7. Ajouter plus de miel au goût
  8. Presser le mélange dans le moule préparé et laisser refroidir 1 à 2 heures avant de couper les barres