Syndrome du côlon irritable : est-ce bon de m’entraîner?

Le syndrome du côlon irritable, vous connaissez? Personne ne souhaite en souffrir pourtant entre 4 à 6 millions de Canadiens seraient aux prises avec cette maladie dont les principaux symptômes sont :

  • des ballonnements;
  • des brûlures d’estomac;
  • des flatulences;
  • des douleurs abdominales;
  • des crampes;
  • de la diarrhée ou de la constipation.

Ces symptômes peuvent disparaître pendant une période plus ou moins longue, puis se manifester de nouveau. Si vous pensez souffrir du SCI, n’hésitez surtout pas à rencontrer votre médecin afin que celui-ci puisse confirmer ou infirmer votre diagnostic (tsé… nous ne sommes pas des médecins).

Dernièrement, une de nos lectrices nous a demandé de parler de l’activité physique et du SCI, car celui-ci peut être envahissant et créer certains inconforts à l’effort.

Une chose que j’ai remarquée dès le début de ma recherche :

Faire de l’exercice régulièrement est l’un des moyens de maîtriser les syndromes du SCI.

Les résultats d’études menées auprès de femmes souffrant de SCI indiquent que celles qui faisaient de l’exercice avaient moins de symptômes que les autres. Non seulement l’exercice stimule-t-il la digestion, mais il raffermit les muscles abdominaux, contribuant à maintenir en place ces intestins dissipés. C’est aussi un excellent moyen d’évacuer le stress. Pratiquez un exercice aérobique trois fois par semaine, à raison d’au moins 30 minutes par séance.**

Mes recherches m’ont permis de constater que le problème n’est pas l’entraînement, mais bien l’alimentation. C’est ce facteur dont vous devriez prendre en compte pour réduire les effets indésirables du SCI.

Il est souvent conseillé d’éviter les aliments frits, les vinaigrettes riches en lipides, les édulcorants artificiels (que l’on retrouve dans les boissons gazeuses, bonbons, etc.). Modifier ses habitudes alimentaires est le conseil donné en priorité aux personnes aux prises avec le SCI. Au menu : moins de gras, plus de fibres. Si votre apport en fibres est très faible, augmentez-le graduellement, sans vous précipiter. Hydratez-vous suffisamment, et à un degré supérieur lorsque vous faites de l’exercice physique. Boire beaucoup d’eau facilite l’absorption des fibres dans l’organisme.

Bref, rien n’est bien sorcier en ce qui a trait aux conseils que j’ai pu voir. Il peuvent s’adresser à tout monde, même celles qui ne sont pas atteintes par le syndrome du SCI.

Toutefois, rien ne vaut mieux que les conseils d’un médecin, surtout si vous commencez à éprouver ces symptômes!

 

** : http://selection.readersdigest.ca/sante/maladies-conseils/syndrome-du-colon-irritable/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s