Archives pour la catégorie santé

Courir pour la santé ; les bienfaits

***Article en collaboration avec l’Institut de Cardiologie de Montréal***

On le sait toutes, bouger, c’est bénéfique pour notre santé. Peu importe le sport qu’on pratique, de s’exercer au moins 30 minutes par jour n’apporte que du bon à notre corps.

Bien que les avis soient partagés, la course à pied est, selon nous, un excellent moyen d’incorporer ces 30 minutes actives à nos horaires chargés. On vous l’a déjà dit, courir, c’est pratique. C’est peu coûteux, ça se fait partout, bref, les excuses pour ne pas s’activer sont bien difficiles à trouver quand on parle de course. On privilégie naturellement une bonne technique et surtout, l’écoute de son corps mais au final, la course, c’est un beau sport accessible à toutes.

Les spécialistes de l’Institut de Cardiologie de Montréal pensent comme nous ! Nous avons demandé à Jean-François Larouche, kinésiologue au Centre Épic de l’Institut de Cardiologie de Montréal de nous parler des bienfaits d’enfiler une paire de chaussures de course et de sortir prendre l’air. Voici ce qu’il en pense:

Capacités cardiopulmonaires

Un des plus importants avantages de la course est l’amélioration de la capacité cardiopulmonaire. C’est en fait la capacité de votre cœur à faire circuler le sang et celle de vos poumons à oxygéner le sang pour vos muscles. Au repos, votre cœur fait circuler 5 litres de sang par minute. Avec l’entraînement, il est possible de se rendre à 40 litres de sang par minute. Pour augmenter cette capacité, il faut justement faire battre votre cœur plus rapidement, et la course est un bon moyen d’y parvenir. Lors d’un sport d’endurance comme la course, vos muscles ont besoin d’oxygène pour transformer les nutriments (glucides et lipides) en énergie. En améliorant votre capacité cardiopulmonaire, vous augmentez la capacité de votre corps à utiliser l’oxygène. Vous diminuez ainsi vos risques d’avoir un malaise cardiaque et augmentez vos chances de survivre à un infarctus.

Densité osseuse

La course représente un stress pour vos os, mais un stress bénéfique, puisqu’il provoque une adaptation favorable, tant qu’il est bien dosé. En effet, il active la calcification des os, ce qui veut dire que plus de calcium se fixe à vos os, augmentant ainsi votre densité osseuse.

Muscles

Il suffit d’une première course pour constater que plusieurs muscles sont sollicités par la course à pied. Parfois même des muscles dont nous ignorions l’existence! L’adaptation se fait en courant, en augmentant tranquillement le volume et l’intensité de vos entraînements. Il pourrait être intéressant d’avoir un programme de musculation complémentaire à votre course pour augmenter votre efficacité.

Effet hormonal

Un des effets favorables est celui sur la circulation d’hormones comme la sérotonine et l’endorphine, responsable de la régulation de l’humeur. Il n’est pas limité à la pratique de la course, mais bien le résultat de l’activité physique en général.

bruno-nascimento-149663-unsplash.jpg

Dépense énergétique

La course à pied est un bon moyen d’augmenter votre dépense énergétique. Quoiqu’il soit plus facile de ne pas consommer une calorie que de la dépenser, c’est souhaitable d’avoir une dépense énergétique qui provient de l’activité physique dans l’équation.

Fonctions cognitives

Bien que tous les mécanismes de protection restent encore à démontrer, l’exercice physique en général permet de préserver les fonctions cognitives en contribuant à conserver plus longtemps les régions importantes du cerveau.

Conclusion

La course à pied offre à tout le monde de nombreux bienfaits. Il n’y a pas d’âge pour commencer, mais la progression doit se faire selon plusieurs paramètres dont votre âge, votre condition physique actuelle, votre historique de blessures et vos objectifs personnels.

Nous remercions M. Larouche ainsi que l’Institut de Cardiologie de Montréal pour leur implication et nous vous invitons à consulter leur site Web pour en savoir plus sur Cours pour le Coeur, un programme qui amasse de fonds au profit de la Fondation de l’ICM à travers la course à pied. Chaque don recueilli contribuera à faire avancer la recherche liée aux maladies cardiovasculaires.

Marie-Hélène et moi y participerons d’ailleurs encore une fois cette année ! 🙂 Au plaisir de vous croiser dans un de leurs événements.

Sophie

Syndrome du côlon irritable : est-ce bon de m’entraîner?

Le syndrome du côlon irritable, vous connaissez? Personne ne souhaite en souffrir pourtant entre 4 à 6 millions de Canadiens seraient aux prises avec cette maladie dont les principaux symptômes sont :

  • des ballonnements;
  • des brûlures d’estomac;
  • des flatulences;
  • des douleurs abdominales;
  • des crampes;
  • de la diarrhée ou de la constipation.

Ces symptômes peuvent disparaître pendant une période plus ou moins longue, puis se manifester de nouveau. Si vous pensez souffrir du SCI, n’hésitez surtout pas à rencontrer votre médecin afin que celui-ci puisse confirmer ou infirmer votre diagnostic (tsé… nous ne sommes pas des médecins).

Dernièrement, une de nos lectrices nous a demandé de parler de l’activité physique et du SCI, car celui-ci peut être envahissant et créer certains inconforts à l’effort.

Une chose que j’ai remarquée dès le début de ma recherche :

Faire de l’exercice régulièrement est l’un des moyens de maîtriser les syndromes du SCI.

Les résultats d’études menées auprès de femmes souffrant de SCI indiquent que celles qui faisaient de l’exercice avaient moins de symptômes que les autres. Non seulement l’exercice stimule-t-il la digestion, mais il raffermit les muscles abdominaux, contribuant à maintenir en place ces intestins dissipés. C’est aussi un excellent moyen d’évacuer le stress. Pratiquez un exercice aérobique trois fois par semaine, à raison d’au moins 30 minutes par séance.**

Mes recherches m’ont permis de constater que le problème n’est pas l’entraînement, mais bien l’alimentation. C’est ce facteur dont vous devriez prendre en compte pour réduire les effets indésirables du SCI.

Il est souvent conseillé d’éviter les aliments frits, les vinaigrettes riches en lipides, les édulcorants artificiels (que l’on retrouve dans les boissons gazeuses, bonbons, etc.). Modifier ses habitudes alimentaires est le conseil donné en priorité aux personnes aux prises avec le SCI. Au menu : moins de gras, plus de fibres. Si votre apport en fibres est très faible, augmentez-le graduellement, sans vous précipiter. Hydratez-vous suffisamment, et à un degré supérieur lorsque vous faites de l’exercice physique. Boire beaucoup d’eau facilite l’absorption des fibres dans l’organisme.

Bref, rien n’est bien sorcier en ce qui a trait aux conseils que j’ai pu voir. Il peuvent s’adresser à tout monde, même celles qui ne sont pas atteintes par le syndrome du SCI.

Toutefois, rien ne vaut mieux que les conseils d’un médecin, surtout si vous commencez à éprouver ces symptômes!

 

** : http://selection.readersdigest.ca/sante/maladies-conseils/syndrome-du-colon-irritable/

Découverte: les jus imPRESS

Le 20 juin dernier, Marie-Hélène et moi avons eu la chance de faire partie de la trentaine de personnes chanceuses présentes au 5 à 7 pour le lancement de la saison estivale présenté par les jus imPRESS, où nous retrouvions plusieurs blogueurs d’influence, dont Hubert Cormier, un de nos nutritionnistes chouchous avec qui nous avons eu le plaisir d’échanger une partie de la soirée.

L’événement se déroulait à la Tour de Lévis, sur l’île Ste-Hélène. Après avoir gravi les 145 marches pour se rendre au sommet de la Tour (!!), on nous a accueillis au rythme des playlists d’un DJ, une station de mocktails mettant en vedette deux des jus de imPRESS nous attendait ainsi qu’un atelier de tartines variées à assembler en guise de repas.

C’était une soirée plutôt venteuse mais la vue du haut de la Tour était à couper le souffle. Montréal était magnifique ! Nous y avons discuté d’alimentation saine, tout en dégustant les produits imPRESS, dans une ambiance relaxe et décontractée.

Si vous ne connaissez pas imPRESS, ce sont les nouveaux joueurs dans la cour des jus crus et bio, pressés à froid. Situés à Québec, l’entreprise familiale utilise des aliments de qualité et les pressent deux fois plutôt qu’une. Et le gros plus, c’est qu’on se fie entièrement au bon goût des aliments en n’ajoutant pratiquement pas de sucre.

Ils sont disponibles en 6 saveurs:

-Bleuets/canneberges/gingembre
-Betteraves/carottes/framboises
-Canneberges/rhubarbe/sirop d’érable (le seul avec un peu de sucre ajouté)
-Chou frisé-kale/épinards/lime
-Carottes/poivrons/curcuma
-Poire/céleri/menthe

Les combinaisons offertes sont vraiment intéressantes. Elles sont goûteuses et très rafraîchissantes. Et que dire des valeurs nutritives. On y retrouve que les bons nutriments des fruits et légumes utilisés. Oui, nous le savons, les jus contiennent habituellement plus de sucre qu’un fruit seul, mais imPRESS offre un produit de qualité qui est tout de même une meilleure option qu’un jus fluo sucré artificiellement ou même une boisson gazeuse 🙂

Vous pouvez dorénavant retrouver les jus imPRESS dans toutes les épiceries IGA près de chez vous en format 354ml et 237ml.

Pensez donc à eux pour concocter vos drinks d’été ou pour un petit boost d’énergie sur le pouce ! C’est une belle façon d’allier aliments frais, vitamines et fraîcheur d’été ! Laissez aller votre imagination et bonne dégustation !

Sophie

IMG_4743

 

Danser, danser !

Comme toutes les petites filles, j’ai pris des cours de ballet jazz et classique quand j’étais petite. J’ai arrêté de danser vers l’âge de 9 ans, quand mes parents se sont séparés et que ma mère n’avait plus vraiment les sous pour payer mes cours.

Lorsque j’ai eu 30 ans, avec le surplus de poids que j’avais, je cherchais une façon de me tenir un tant soit peu active. En passant près de chez moi en autobus, j’ai remarqué un petit studio de danse juste en haut du magasin du dollar du coin. J’avais toujours aimé danser. Je savais surtout que je n’avais pas envie de faire aucune autre activité qu’on retrouve dans les gyms ou les centres communautaires. Mais la danse, je trouvais ça cool ! Donc un soir, j’ai décidé d’arrêter pour m’informer. Je ne savais pas comment allait se passer mon retour à la danse mais je savais que j’avais envie de m’y remettre et que c’était fort probablement l’activité parfaite pour moi.

Je me suis rapidement rendue compte que j’étais comme un poisson dans l’eau : le rythme, je l’avais. J’étais excitée à chaque semaine de remettre les pieds dans un studio et je me suis rendue compte que je n’avais pas perdu la « touch » comme on dit 😉

Depuis les 10 dernières années, j’ai touché à plein de styles : jazz funky, hip hop, waacking, locking, house, old school, bboy, contemporain… Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai rencontré plusieurs défis mais la danse est rapidement devenue mon activité par excellence. Autant j’ai parfois de la difficulté à me traîner jusqu’au gym, quand vient le temps d’aller danser, je suis toujours aussi excitée ! Ça me rend de bonne humeur ! C’est un moment de détente, de fous rires. J’adore décortiquer des chorégraphies, apprendre des nouveaux styles, des nouveaux mouvements, faire le spectacle de fin d’année. Et j’ai la chance d’avoir eu des professeurs motivés et surtout passionnés. Si passionnés que leur amour de la danse en était vraiment contagieux 🙂

Hip-Hop Ados/Adultes 3 – 2016/2017

18358703_10154308549121755_2322465972013447196_o

Et que dire du cardio ! Règle générale, pendant mon 90 minutes de « branlage » de popotin, j’arrive à brûler entre 600 et 900 calories ! C’est l’activité parfaite pour faire pomper son cœur, travailler sa flexibilité, son équilibre, sa coordination. C’est un entraînement vraiment complet !

Et puis à travers la danse, j’ai aussi fait plein de rencontres, dont Marie-Hélène 🙂 C’est par la danse que notre amitié a commencé. Et de ce rendez-vous hebdomadaire sont également nées plusieurs belles amitiés qui me sont chères.

Enfin si jamais vous aimez bouger, avez un peu de rythme et cherchez une activité qui diffère un peu des cours traditionnels d’aérobie, pensez aux cours de danse et informez-vous pour savoir ce qui se donne près de chez vous. Peut-être y découvrirez-vous, vous aussi, une nouvelle passion 🙂

P.S.: Voici un petit aperçu de ce qu’on fait dans mes cours 😉

Perte de poids et vie sociale, c’est possible ?

Être constant dans un processus de perte de poids, c’est souvent ce qui est le plus difficile. C’est bien d’atteindre le poids désiré mais encore faut-il être capable de le maintenir. Plusieurs personnes croient que le fait de s’entraîner 5, 6 ou même 7 fois par semaine, de manger juste de la salade ou de boire des shakes protéinés avant, pendant et après l’entraînement nous donnera une perte de poids durable. C’est rarement le cas. Et plus souvent qu’autrement, vous vous essoufflerez bien avant d’avoir atteint votre objectif. Dans mon cas, j’ai préféré opter d’être active au moins 3 fois à toutes les semaines (danse, course et gym), manger sainement et de façon variée, tout en réduisant mes portions. C’est ce mode de vie que j’ai décidé d’adopter il y a 4 ans et 90 livres plus tard, je crois fermement avoir trouvé la formule parfaite pour être en mesure de maintenir ma perte de poids pour le reste de mes jours.

Mais être active ce n’est pas tout. On sait tous que le gros de la perte de poids se passe dans la cuisine. Qu’arrive-t-il quand on est confrontées à des sorties ? Je vous donne quelques-uns de mes petits trucs 🙂

Je suis une fille qui a un rythme de vie plutôt occupé. Marie-Hélène vous dirait que j’ai un agenda de Ministre lol J’ai besoin de voir mes amis, de sortir, d’entretenir ma vie sociale un tant soit peu. Sachez qu’il est possible de parvenir à une perte de poids soutenue malgré cela. Tout est dans la planification et l’équilibre. 80% du temps, je planifie mes repas: je prépare de la bouffe à tous les dimanches en préparation de la semaine qui vient, j’apporte mes lunchs au bureau, je soupe à la maison. Mais 20% du temps, et ce majoritairement les weekends, je me permets des tricheries. Pour moi, c’est habituellement le samedi. Le samedi, je ne compte pas. Je ne fais pas exprès de tomber dans les excès mais je me gâte. J’ai envie de pizza ? Alors soit ! La différence avec la moi d’avant, c’est que je mange de plus petites portions. Au lieu de manger la moitié d’une medium avec des frites et une liqueur, je mange une petite pizza individuelle avec une eau pétillante. La satisfaction est la même et je n’ai pas l’impression d’avoir complètement bousillé mes efforts de la semaine.

On ne se le cachera pas, la perte de poids ce n’est pas toujours facile. Mais il ne faut pas s’empêcher de profiter des bons moments entre amis avec l’excuse qu’on ne peut pas manger tout ce qu’on veut. Si vous devez sortir avec des amis, essayez de prévoir à l’avance où vous irez manger. Souvent, les menus des restaurants sont disponibles en ligne. Il est donc facile d’aller évaluer vos options et de faire des choix éclairés. Personnellement, je préfère souvent prendre de petites entrées à partager au lieu d’une grosse assiette. Cela me permet d’avoir moins envie de terminer complètement mon plat et finir par me sentir mal. De toute façon, les entrées, c’est l’excuse parfaite pour partager avec ses amis, non ? 😉

Aussi, puisque j’ai la dent sucrée, je choisis souvent de prendre un dessert au lieu d’une entrée ou d’un verre de vin. Encore une fois, on recherche l’équilibre. Il faut donc faire des choix 😉 C’est un OU l’autre.

Et le dernier truc à vous donner, c’est de ne jamais arriver au resto l’estomac vide. Puisque si c’est le cas, toutes vos bonnes intentions prendront le bord ! Croyez-moi ! Essayez de toujours vous garder une petite collation (soit au bureau ou dans votre sac à main) question de pouvoir assouvir votre faim avant d’aller rejoindre vos amis. Quelques amandes, un morceau de fromage, des légumes, 4-5 craquelins… cela vous sauvera la vie ! Vous aurez apaisé votre faim et vos choix seront plus judicieux au lieu d’être basés sur un estomac qui crie famine 🙂

Un de mes plaisirs de la vie, c’est de passer du temps avec les gens que j’aime. Alors pourquoi ne pas trouver des solutions faciles afin d’y arriver de façon raisonnable et surtout, sans frustration ? 😉

Sophie

Que dois-je manger après une séance d’entraînement? Voici les 10 meilleurs repas et collations après-entraînement

Avant toutes choses…

Si vous vous entraînez à tous les jours, il est important de manger dans les 30 minutes suivant l’entraînement, cela maximise la récupération.

Toutefois, si vous vous entraînez moins régulièrement et mangez un repas un peu plus tard après l’entraînement, vous pouvez très bien continuer de vous hydrater ou prendre une boisson protéinée si vous avez vraiment faim.

Après un entraînement, vous devriez privilégier les choses suivantes :

  • Des protéines afin de vous aider à réparer vos muscles : entre 8 à 10 grammes de protéines idéalement;
  • Des glucides pour refaire vos réserves d’énergie;
  • Choisissez des aliments naturels le plus possible. Les suppléments de protéines ont souvent une haute teneur en sucre.

Mes 10 repas et collations préférés d’après-entraînement:

  • Une canne de thon et des craquelins de blé entier
  • Du poulet et légumes grillés sur pita
  • De l’avocat sur un toast de grains entiers avec un oeuf poché
  • Du gruau avec des amandes et des bananes
  • Un smoothie bananes et beurre d’arachides
  • Du yogourt grec, des baies et des noix
  • Un sandwich à la dinde sur wrap au blé entier
  • Des céréales de grains entiers avec du lait
  • Du hummus et des craquelins de grains entiers
  • Des fèves noires, du riz brun et des légumes

Visite à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert: nos découvertes

C’était ma 2e visite à l’Expo Manger Santé et Vivre Vert qui avait lieu au Palais des Congrès, les 23-24 et 25 mars dernier, à Montréal. J’y étais allée l’année passée avec mon bon ami Sylvain qui lui était déjà un adepte depuis quelques années. J’avoue que j’avais bien aimé. Non seulement parce que je fais attention à mon alimentation depuis quelques années mais j’y allais surtout dans le but de découvrir de nouveaux produits. Parce qu’on ne se le cachera pas, c’est difficile parfois de bien manger. On est tellement bombardés par tous pleins de produits pré-emballés, bourrés de sucre et de sel… La tentation est forte ! Et surtout si vous avez un mode de vie actif comme le mien, il est parfois difficile d’avoir la discipline de se faire un repas équilibré au retour du gym si on ne planifie pas.

C’est donc avec enthousiasme que j’y suis rendue le dimanche matin. À notre arrivée, à 10h30, le salon venait à peine d’ouvrir qu’il y avait déjà une foule plutôt imposante. Je vous avouerai que ce fut mon plus grand défi, moi qui évite les foules à tout prix habituellement. Mais les découvertes qu’on y a faites ont mis un petit baume sur le fait que ma patience s’évaporait plutôt rapidement lol

Un de mes premiers arrêts fut chez Passion d’ici. Le promoteur nous offre 3 produits de beurre de fruits à l’érable. Et ce n’est que ça. Du beurre, des fruits et de l’érable. C’est tout doux en bouche, légèrement sucré. Un vrai délice ! On les retrouve en 3 saveurs : Framboises, pommes ainsi que poires. Mon coup de cœur fut définitivement celui aux poires. À 20 calories par cuillère à table, c’est presque un pêché de s’en passer.

0081497800425

J’ai ensuite découvert les biscuits FreeYumm. Ce sont de petits biscuits exempts des 9 allergènes les plus populaires. Ils sont moelleux, goûteux et le pourcentage de sucre n’est pas exorbitant. On les retrouve en 8 variétés:

IMG_3644

J’avoue avoir eu un faible tout particulier pour celui au gingembre qui me rappelait les biscuits de mon enfance.  Une boîte contient entre 5 et 7 biscuits emballés individuellement (dépendant de la variété qu’on choisit). Entre 100 et 120 calories par biscuits, ils s’avèrent donc de parfaites petites collations à mettre dans les boîtes à lunch des enfants. Vous pouvez les commander en ligne mais vous les retrouverez également dans quelques épiceries fines et marchés de la région montréalaise.

Ma dernière découverte fut définitivement les produits Tutti Gourmet. Que ce soit les biscottis, les craquelins ou les bouchées, chaque produit auquel j’ai goûté était super savoureux. Tous les produits Tutti Gourmet sont sans gluten. Idéaux si vous êtes céliaques. La liste d’ingrédients est courte et facile à lire. Que du bon. Tutti Gourmet propose 4 saveurs de bouchées, 4 saveurs de biscottis et 2 saveurs de craquelins salés. Mon coup de cœur fut définitivement les bouchées au café. C’était un équilibre parfait de craquant et d’un léger goût de café. Le dosage idéal ! On retrouve les produits Tutti Gourmet dans la plupart des grandes chaînes de supermarché au Québec.

tutti-gourmet-bites-cafe

Bonus : Si, comme vous, vous avez la dent sucrée pour les desserts glacés et que vous ne connaissez pas encore les produits Coconut Bliss, je vais révolutionner votre vie à l’instant même ! Ces desserts glacés, à base de lait de coco, sont sans lactose et donc parfaits pour tous ceux souffrant d’intolérance. Ils ne sont toutefois pas très faibles en calories. Mais si vous voulez vous permettre une petite gâterie de temps en temps, vous trouverez assurément votre compte parmi l’une des 15 saveurs disponibles dans la plupart des épiceries santé de type Rachelle-Béry. Pour moi qui suis une fan inconditionnelle de menthe-chocolat, j’ai craqué pour leur saveur « Menthe Galactique ». Tellement onctueuse, je l’ai immédiatement ajoutée à ma liste de desserts occasionnels.

CB-PintMintGalactica-1

Naturellement, à l’Expo, on retrouve aussi une variété d’exposants nous proposant des produits allant des huiles essentielles, aux oreillers remplis d’écorce de sarrasin, aux suppléments naturels, alouette ! Il y en a pour tout le monde. C’est le rendez-vous annuel pour les amateurs de produits véganes et bios. Et ce qu’il y a d’encore plus fantastique, c’est qu’on peut goûter à presque tout. Il est aussi possible d’acheter plusieurs produits à des prix plutôt avantageux. Cela rend l’expérience d’autant plus intéressante. Plusieurs gens s’y rendent d’ailleurs avec leur petit panier dans le but d’y faire quelques économies.

Somme toute, l’Expo, qui en était à sa 20e édition, demeure le rendez-vous annuel à ne pas manquer si on désire rester dans la « loop » au niveau alimentation verte. Vous y rendrez-vous l’an prochain ? 😉

Sophie

17522763_1880983748845337_1868089067959057465_n

Go Gourmet: Une solution rapide et santé pour ceux qui manquent de temps

Si vous êtes comme moi, vous n’aimez pas particulièrement cuisiner de grosses batchs de bouffe pour être prise à ne manger que cela pour le reste de la semaine. J’aime bien cuisiner et je sais que je me débrouille pas mal, mais j’ai très peu de discipline à m’affairer à popoter les soirs de semaine ou même le weekend.

En faisant quelques recherches sur le Web, j’ai trouvé dernièrement une compagnie qui prépare des repas santé, équilibrés et ma foi, vraiment délicieux !

Go Gourmet Traiteur propose des plats simples, avec des viandes maigres et de qualité, accompagnés de riz, de pommes de terre ou de patates douces, ainsi que quelques légumes.

Deux options s’offrent à vous:

Repas sur mesure:

Ce sont des repas dont le poids des protéines peut être ajusté à 100, 150 ou 200g pour 8.95$, 9.95$ ou 11.75$. Le menu varie à toutes les semaines. Il est affiché à chaque lundi sur leur page Facebook mais vous pouvez également vous abonner à leur liste d’envoi afin de le recevoir par courriel. Chaque plat est accompagné de 1/2 tasse de glucides et légumes.

Repas standards:

Ces repas constituent les meilleurs vendeurs de Go Gourmet et sont récurrents à toutes les semaines. Ils contiennent tous 150g de protéines (et leurs à-côté) pour 8.95$ par repas.

capture

Go Gourmet offre également quelques items de petit déjeuner intéressants pour ceux qui manquent de temps le matin, de même que des viandes maigres sous-vide en format 400g  qui se détaillent entre 8,50$ et 13,50$.

Votre commande doit être passée au plus tard le mardi de chaque semaine afin de la recevoir le vendredi suivant, entre 8h00 et 18h00. Vous avez à votre disposition une plateforme Web pour ce faire et le paiement doit être fait par carte de crédit. À noter toutefois qu’un minimum de 50$ (avant taxes) par commande est imposé.

Vos recevrez vos plats frais, dans une boîte de styromousse avec des « ice packs », ce qui vous permettra de bien les conserver le temps de les rapporter à la maison.

Il est possible de ramasser votre commande directement aux cuisines de Go Gourmet à Saint-Bruno (gratuit) ou dans un de leurs points de chute pour 9.95$. Mais la beauté de la chose avec Go Gourmet, c’est que la livraison à domicile ou au bureau est offerte, contrairement à plusieurs de leur compétiteurs qui eux n’offrent que le ramassage dans des points de chute. Les frais de 12.95$ sont un peu élevés mais la facilité l’emportera toujours en ce qui me concerne 🙂

J’ai eu l’occasion d’essayer une multitude de plats depuis les derniers mois et j’avoue que je suis conquise. C’est goûteux, frais et les portions sont vraiment intéressantes. Dans mon cas, je fais livrer mes plats au bureau et je les dépose dans le congélo de la cuisine. J’ai donc une belle sélection de lunchs parmi laquelle choisir à chaque jour. C’est pratique et tellement pas compliqué. On aime !

Alors, vous avez envie d’essayer ? 🙂

 

Défi #28joursdesanté – Jour 5

L’hiver c’est la neige, le ski, les beaux paysages, le rhume, LA GRIPPE! Quand je sens les premiers symptômes du rhume ou de la grippe, je suis en mode panique. Je déteste l’idée de rester au lit à me moucher et à tousser. Je déteste surtout devoir arrêter mon entraînement pour une longue période de temps.

Lors d’un voyage en Tunisie, j’ai rencontré un vieil homme qui m’a donné sa recette pour être en santé, et ce, 365 jours par année. Je vous avoue ne pas faire son rituel chaque matin, mais quand je sens un mal de gorge ou un début de toux, j’utilise sa recette et depuis ce temps, j’évite les séjours tout inclus à la maison avec mouchoirs inclus!

Voici la recette!

Dès les premiers signes (généralement un mal de gorge).

Au coucher, vous devez :

  1. Manger ou gousse d’ail OU un carré de 1 cm de gingembre frais*
  2. Continuer avec 1 c. à thé de miel
  3.  Boire un grand verre d’eau
  4. Allez au lit pour une bonne nuit de sommeil
*Je vous avise à l’avance, le gingembre c’est extrêmement fort!

Bien entendu, cette recette est une bonne vieille recette de grand-mère. Peut-être qu’elle n’aura aucun effet sur vous, mais peut-être sauvera-t-elle hiver!

Vous m’en donnerez des nouvelles!

Marie-Hélène

Au banc d’essai: La barre protéinée Pro Krunch

product-prokrunch-chocolate-3

Si vous êtes comme moi, les barres protéinées peuvent souvent venir à votre rescousse quand le temps vous manque. De mon côté, et à la suggestion de ma nutritionniste, je les utilise souvent comme dessert. Elles me donnent un apport en sucre moindre qu’un vrai dessert mais surtout, une giga dose de protéines pour m’aider à me soutenir davantage (surtout lors des SPM… you feel me ladies ?!)

Lors d’un événement auquel j’ai assisté le 18 novembre dernier, j’ai découvert les barres Pro Krunch. MON DIEU ! Moi qui étais adepte de la barre ONE au gâteau de fête de la compagnie OhYeah ! Nutrition, je pense que je venais de découvrir mon nouvel amour. Si comme moi, vous aimez les barres de chocolat Coffee Crisp, vous allez être ravies ! Manger un Pro Krunch, c’est le « next best thing ». Ça goûte pareil ! Mais à une fraction du sucre, du gras et avec le quintuple des protéines !

Voici ce que contient la barre Pro Krunch:

  • 250 calories (la Coffee Crisp en contient 260)
  • 15g de protéines (3 pour l’original)
  • 19g de glucides dont 11g de sucre

Bon, je l’avoue, elle est un peu élevée en matière de glucides, mais si on compare à une vraie barre qui elle en contient 34, elle s’avère une excellente option post-entraînement.

Elle se détaille autour de 3,50$ la barre (pas inhabituel pour une bonne barre de protéines) et elle se retrouve dans plusieurs boutiques de vêtements de course à pieds et d’entraînement, dont les boutiques Courir de la rue Saint-Denis et aussi celle de Longueuil.

Vous pouvez également les commander en ligne, en boîte complète, au: https://www.xactnutrition.com/?lang=fr&v=3e8d115eb4b3

La boîte se détaille à 59.99$ pour 24 unités, ce qui revient à environ 2.50$ par barre, une belle économie !

Vous m’en donnerez des nouvelles 🙂

Sophie