Archives pour la catégorie Sport

Courir pour la santé ; les bienfaits

***Article en collaboration avec l’Institut de Cardiologie de Montréal***

On le sait toutes, bouger, c’est bénéfique pour notre santé. Peu importe le sport qu’on pratique, de s’exercer au moins 30 minutes par jour n’apporte que du bon à notre corps.

Bien que les avis soient partagés, la course à pied est, selon nous, un excellent moyen d’incorporer ces 30 minutes actives à nos horaires chargés. On vous l’a déjà dit, courir, c’est pratique. C’est peu coûteux, ça se fait partout, bref, les excuses pour ne pas s’activer sont bien difficiles à trouver quand on parle de course. On privilégie naturellement une bonne technique et surtout, l’écoute de son corps mais au final, la course, c’est un beau sport accessible à toutes.

Les spécialistes de l’Institut de Cardiologie de Montréal pensent comme nous ! Nous avons demandé à Jean-François Larouche, kinésiologue au Centre Épic de l’Institut de Cardiologie de Montréal de nous parler des bienfaits d’enfiler une paire de chaussures de course et de sortir prendre l’air. Voici ce qu’il en pense:

Capacités cardiopulmonaires

Un des plus importants avantages de la course est l’amélioration de la capacité cardiopulmonaire. C’est en fait la capacité de votre cœur à faire circuler le sang et celle de vos poumons à oxygéner le sang pour vos muscles. Au repos, votre cœur fait circuler 5 litres de sang par minute. Avec l’entraînement, il est possible de se rendre à 40 litres de sang par minute. Pour augmenter cette capacité, il faut justement faire battre votre cœur plus rapidement, et la course est un bon moyen d’y parvenir. Lors d’un sport d’endurance comme la course, vos muscles ont besoin d’oxygène pour transformer les nutriments (glucides et lipides) en énergie. En améliorant votre capacité cardiopulmonaire, vous augmentez la capacité de votre corps à utiliser l’oxygène. Vous diminuez ainsi vos risques d’avoir un malaise cardiaque et augmentez vos chances de survivre à un infarctus.

Densité osseuse

La course représente un stress pour vos os, mais un stress bénéfique, puisqu’il provoque une adaptation favorable, tant qu’il est bien dosé. En effet, il active la calcification des os, ce qui veut dire que plus de calcium se fixe à vos os, augmentant ainsi votre densité osseuse.

Muscles

Il suffit d’une première course pour constater que plusieurs muscles sont sollicités par la course à pied. Parfois même des muscles dont nous ignorions l’existence! L’adaptation se fait en courant, en augmentant tranquillement le volume et l’intensité de vos entraînements. Il pourrait être intéressant d’avoir un programme de musculation complémentaire à votre course pour augmenter votre efficacité.

Effet hormonal

Un des effets favorables est celui sur la circulation d’hormones comme la sérotonine et l’endorphine, responsable de la régulation de l’humeur. Il n’est pas limité à la pratique de la course, mais bien le résultat de l’activité physique en général.

bruno-nascimento-149663-unsplash.jpg

Dépense énergétique

La course à pied est un bon moyen d’augmenter votre dépense énergétique. Quoiqu’il soit plus facile de ne pas consommer une calorie que de la dépenser, c’est souhaitable d’avoir une dépense énergétique qui provient de l’activité physique dans l’équation.

Fonctions cognitives

Bien que tous les mécanismes de protection restent encore à démontrer, l’exercice physique en général permet de préserver les fonctions cognitives en contribuant à conserver plus longtemps les régions importantes du cerveau.

Conclusion

La course à pied offre à tout le monde de nombreux bienfaits. Il n’y a pas d’âge pour commencer, mais la progression doit se faire selon plusieurs paramètres dont votre âge, votre condition physique actuelle, votre historique de blessures et vos objectifs personnels.

Nous remercions M. Larouche ainsi que l’Institut de Cardiologie de Montréal pour leur implication et nous vous invitons à consulter leur site Web pour en savoir plus sur Cours pour le Coeur, un programme qui amasse de fonds au profit de la Fondation de l’ICM à travers la course à pied. Chaque don recueilli contribuera à faire avancer la recherche liée aux maladies cardiovasculaires.

Marie-Hélène et moi y participerons d’ailleurs encore une fois cette année ! 🙂 Au plaisir de vous croiser dans un de leurs événements.

Sophie

MOOV: Deux sœurs qui bougent !

En novembre dernier, en me promenant sur Instagram, je suis tombée sur la page de MOOV Activewear. J’ai tout de suite été attirée par les couleurs des vêtements et leurs photos super dynamiques. Jusqu’à temps que je me rende compte que c’était une compagnie québécoise. Et bien ! Vous connaissez notre amour pour les produits locaux, il n’en fallait pas plus pour je les contacte !

Ce qu’on était loin de se douter, c’était à quel point Stéphanie et Geneviève Tremblay étaient très similaires à nous ! Wow ! Elles ont tout de suite embarqué dans l’idée de nous faire essayer leurs vêtements, nous ont invitées à participer à leurs cours. On a tout de suite cliqué avec l’énergie qu’elles dégageaient. Du positivisme à pleine pelletée ! On aime !

Alors c’est quoi, MOOV Activewear ? C’est premièrement deux sœurs, mères actives, qui ont décidé de laisser le train-train de la vie quotidienne pour revenir à leur premier amour, le sport. C’est d’abord avec le Studio MOOV, situé à Boisbriand, que les sœurs Tremblay ont fait leur marque. Un studio dédié à la Femme (avec un grand F), la future maman, les petits bouts de chou. Pour tous les niveaux. Que ce soit des cours de PiYo, de yoga, de Karibou en famille, de Trampo-Fit, de Poundfit, de Zumba… impossible de ne pas y trouver son compte ! Les cours se donnent dans deux grands studios bien aménagés, les aires communes sont grandes et éclairées, on a vraiment aimé le vibe du studio et de ses propriétaires 🙂

Marie-Hélène et moi avons eu la chance d’assister à leur cours de Trampo-Fit (dont on vous a fait un petit live au début février). Je peux vous assurer qu’on a eu chaud ! Le cours de Trampo-Fit se donne sur un trampoline individuel, pieds nus, et se compose majoritairement de mouvements aérobiques rythmés sur une musique super entraînante. On y travaille vraiment toutes les parties du corps et on utilise le trampoline à son plein potentiel. Préparez-vous à suer ! C’est Stéphanie qui donne le cours et elle n’épargne aucun muscle !

Et c’est en donnant ces cours que la prochaine idée des filles a germé. Tannées de voir leurs élèves remonter leurs pantalons à tout bout de champ, Stéphanie et Geneviève ont immédiatement vu un besoin… Il n’en fallait pas plus pour leur donner leur prochain défi : concevoir LE legging pour le sport. Un legging qui allait bien faire à tout le monde, qui offrirait un soutien et un maintien maximal et surtout, qui ne descendrait pas ! Leurs pantalons sont faits d’un tissu opaque qui respire, ils ont du style et ils s’étirent même jusqu’à 5 fois leur taille tout en reprenant leur forme initiale. Écoresponsables, les « MOOVSISTERS » peuvent se vanter d’avoir mis en marché un produit 100% québécois ! Et ça, on ADORE !

Les leggings MOOV sont disponibles de la grandeur XS à 2XL et taillent plutôt grands (pour vous donner une idée, je porte le medium et Marie-Hélène porte le XS). Les pantalons sont offerts en format short, capri 3/4, en pantalons 7/8 et longs et on offre également des camisoles assorties aux couleurs hyper vibrantes.

27973021_1462894053820122_4476211922909907774_n

Lors de notre visite, Stéphanie et Geneviève se rendaient à Vegas la semaine suivante pour participer à un grand salon de mode féminine et ainsi, faire connaître leur marque. Et de ce qu’on a pu voir, ce fut un franc succès ! Succès complètement mérité par leur motivation et leur dynamisme. Impossible de ne pas les aimer !

Les filles, on est in love avec vous ! On adore le fait que votre mission ressemble énormément à la nôtre : rendre le mode de vie sain accessible à toutes ! En le faisant avec style, en plus 😉

Allez leur rendre visite sur leurs deux sites. Vous pourrez y consulter l’horaire des cours disponibles ainsi que zieuter la collection complète de vêtements :

www.studiomoov.com

www.moovactivewear.com

Grâce à MOOV Activewear, on peut désormais dire adieu aux leggings qui nous font des « muffin tops » ! Vous laisserez vous tenter vous aussi ? 😉

Sophie

21167807_1308285379280991_249754626711688978_o

Les Tuques Rafal: des produits locaux de qualité

Si vous avez participé à une Course Gourmande récemment, il vous était presque impossible de manquer le kiosque de la belle Nancy Lemyre. Plein de femmes rassemblées, essayant un tas de tuques, toutes aussi colorées les unes que les autres.

C’est que Les Tuques Rafal sont partenaires des Courses Gourmandes depuis quelques années déjà.

Créée il y a déjà 4 ans, la petite entreprise de Nancy va bon train. Basée à Trois-Rivières, Nancy passe son temps entre la publicité télé (qui l’occupe à temps plein) et la confection/design de ses produits, à la promotion ainsi qu’à la participation à tout un éventail d’événements. Des tuques, aux caches-cou, aux manchettes, Les Tuques Rafal confectionne même des housses de vélo protégeant ce dernier des moustiques et des roches lorsqu’il est installé sur le toit de la voiture.

IMG_2029-e1499906147429-458x458

Pas besoin nécessairement d’être coureuse pour se procurer ses tuques. Le vêtement s’adresse à tous les amoureux des sports d’hiver (oui, même les hommes !). Que ce soit la course, le ski de fond et même la marche, si vous cherchez un couvre-chef stylé, c’est chez Rafal que vous trouverez.

Tous ses produits sont fait de spandex, ce qui les rend super confortables. Toutes les tuques sont doublées de polar au niveau des oreilles. Cela permet de garder nos oreilles bien au chaud tout en laissant la chaleur s’échapper par le haut. Les bandeaux peuvent aussi être doublés. Elle offre même un modèle de tuque à trou, idéal pour y faire sortir notre queue de cheval. Nancy offre aussi une option fort intéressante à ses tuques: celle d’y ajouter un pompon de fourrure recyclée. Elle propose une grande variété de couleurs, permettant de varier à votre guise le look de votre tuque.

IMG_5969

Nancy l’affirme, malgré la gamme de produits proposés, ce sont les tuques qui demeurent les articles les plus populaires chez Rafal. Mais qu’est-ce qui en fait leur succès ? « Les gens reconnaissent la qualité et souhaitent encourager les artisans d’ici. » Nancy est très fière de présenter à sa clientèle (composée d’environ 85% de femmes) des produits locaux.  De plus, ce sont des tuques faites par des couturières d’expérience, bien de chez nous. Les tuques sont hyper confortables, elles ont un look qui les distinguent, elles sont très versatiles et très colorées: chacune y trouve son compte.

On parle d’environ une trentaine de dollars par tuque. Pour l’ajout d’un pompon de fourrure recyclée, on ajoute un 20.00$ supplémentaire.

D’ici le printemps prochain, Nancy planifie également lancer un nouvel article intéressant pour les marcheurs/joggeurs.

DSC_6000-Nancy-1920px

On vous invite à aller zieuter son site web. Nous sommes convaincues que trouverez le modèle de tuque pour vous 🙂 Le dilemme sera assurément de réussir à n’en choisir qu’une seule 😉

www.lestuquesrafal.ca

Gardez donc l’œil ouvert dans vos prochains événements de course. Nous vous garantissons que vous remarquerez plusieurs coureurs et coureuses arborant fièrement leur tuque Rafal. Peut-être deviendrez vous adeptes vous aussi ? 🙂

Sophie

KaroMi Jumping, vous connaissez ?

Avez-vous déjà entendu parler du cardio trampoline ? Ouais, nous aussi, nous étions pas mal curieuses. Quand on a vu l’annonce de KaroMi Jumping sur Facebook, il n’en fallait pas plus pour que Marie-Hélène et moi allions découvrir en quoi ça consistait.

KaroMi Jumping, c’est Karoline Mickiewicz, une jeune femme d’origines allemande et polonaise arrivée au Québec il y a de cela 5 ans. C’est lors d’un voyage au Québec qu’elle a rencontré son copain et qu’elle a décidé de faire de Montréal, sa nouvelle maison 🙂

Le KaroMi Jumping, c’est un cours de 60 minutes bien tapées sur petit trampoline* s’adressant à tous les niveaux. C’est la beauté de la chose : il est possible d’ajuster l’entraînement à l’intensité désirée. Karo nous explique la technique de saut avant de commencer et elle enchaîne avec des réchauffements, une partie vraiment plus cardio, des abdominaux, des étirements et tout ça, à même le trampoline. Le tout accompagné de musique ultra rythmée. C’est un entraînement complet qui allie cardio, coordination, équilibre et renforcement du tronc. C’est le cours parfait pour ceux et celles qui ont des problèmes articulaires puisque le trampoline permet l’absorption des chocs.

Au niveau de l’équipement, il vous faudra: de bonnes chaussures, un bon soutien-gorge sport (on saute quand même!), des vêtements confortables, une bouteille d’eau et une serviette.

Les cours de cardio trampoline sont actuellement donnés au Studio Diss Torsion, situé au 372, rue Sainte-Catherine Ouest #122 (1er étage). Ils ont lieu à tous les lundis à 18h00 et jeudis à 18h30 pour le moment. À compter de l’automne, Karo ajoutera également un cours les mardi soirs.

Crédit photo : KaroMi Jumping

20413985_239825336526609_3407728595486557715_o

Il en coûte 15$ par session individuelle pour assister au cours. Vous pouvez également vous procurer des forfaits de plusieurs sessions et Karo donne même des séances privées. Puisque le nombre de trampolines est limité, il est donc important de réserver votre place en ligne à l’avance.

Jusqu’au 31 août 2017, Karo offre un rabais de 50% sur le premier cours ! À 7,50$ pour une heure de plaisir, c’est une aubaine ! Et pour tout le mois d’août (ou ce qu’il en reste hihi !), si vous amenez un ou une amie, votre prochain cours sera gratuit !

Elle offre également du coaching personnalisé en nutrition permettant à ses clients de faire des changements positifs et permanents à leur vie et ainsi, vivre un mode de vie sain.

IMG_5286

Si vous désirez avoir plus d’informations, pour réserver vous aussi vos premières sessions de cardio trampoline ou pour en savoir plus sur ses services personnalisés, c’est par ici: http://www.karomihc.com/

Happy jumping !

Sophie

*Note: Le poids maximal permis sur les trampolines est de 250 livres.

Des Chickens vraiment swell !

En mars dernier, Marie-Hélène et moi rencontrions Valérie Chouinard-Audette et Dominick Gadbois, tous deux du Club de triathlon Les Chickens. Drôle de nom hein ? On était bien intriguées d’en apprendre plus sur ce club. Rencontre avec deux passionnés !

Il faut savoir que Valérie Chouinard-Audette est kinésiologue de profession et une fille ultra active à la base. Dominick Gadbois quant à lui, est un athlète accompli ayant plusieurs triathlons à son actif, dont un Ironman. C’est quoi un Ironman ? C’est 42km de course, 180km de vélo et 4km de nage. Ouais madame ! Un marathon complet en PLUS du vélo et de la nage. Les gens qui le complètent sont de vraies machines !

Les Chickens ont eu 20 ans cette année. Dominik, le président, est très fier de nous mentionner que le club compte maintenant plus de 150 membres, ce qui fait d’eux le plus gros club de triathlon à Montréal !

À chaque semaine, c’est dans une ambiance joviale et motivante que les triathlètes se retrouvent pour des entraînements variés. Qu’on soit débutant ou expérimenté, chez Les Chickens, pas de différence ! On fait partie de la famille. Les anciens aident les nouveaux. Les plus expérimentés motivent la nouvelle mouture. Et c’est un des aspects du club qui nous a beaucoup attirées. Tout le monde est là pour atteindre un objectif personnel, celui du dépassement de soi.

Les endroits où s’entraîne la volaille varient : Centre Claude-Robillard, Université McGill, Cégep du Vieux-Montréal, sur le Mont-Royal… Il y en a pour tous les goûts, tous les horaires. Les entraînements sont aussi adaptés selon votre niveau : Corridor A, B ou C à la nage, tout dépendant de votre vitesse. Comme ça, on n’a jamais l’impression d’être nul. On évolue et on s’améliore graduellement pour éventuellement passer au corridor suivant.

Bien que Dominick en était à son énième triathlon, Valérie quant à elle, expérimentait son premier triathlon en tant que Chicken depuis un arrêt d’un an dû à une blessure. Défi qu’elle a relevé haut la main et nous sommes très fières d’elle !

La médaille de Valérie

19429656_10155511803984252_2543655802497302460_n.jpg

Un mois environ avant le triathlon de Tremblant, le groupe se réunit, le temps d’un weekend, au Camps d’entraînement Chicken. 3 jours et 3 nuits d’encadrement avec leurs coachs respectifs. Le tout couronné par un gros party pour souligner les efforts à la fin du weekend.

Les frais d’adhésion au club sont de 350$ par année. Ces frais n’incluent pas les frais d’inscription à divers triathlons mais vous garantissent des entraînements structurés, des suivis par des gens qualifiés et experts dans leur domaine ainsi que tous les accès aux centres d’entraînement. La saison débute en novembre et se termine en octobre.

Si jamais l’envie vous prend de relever de nouveaux défis et de faire partie d’un club vraiment cool, je vous invite à communiquer avec les gens des Chickens pour faire l’essai d’une semaine d’entraînement parmi eux. Nous sommes convaincues que vous tomberez sous leur charme ! 😉

Sophie

Page Facebook officielle du club

Une partie de l’équipe des Chickens, au triathlon de Tremblant, les 24-25 juin derniers

19512019_10155514436109252_2079697309_n

Photo gracieuseté du Club de triathlon Les Chickens

Danser, danser !

Comme toutes les petites filles, j’ai pris des cours de ballet jazz et classique quand j’étais petite. J’ai arrêté de danser vers l’âge de 9 ans, quand mes parents se sont séparés et que ma mère n’avait plus vraiment les sous pour payer mes cours.

Lorsque j’ai eu 30 ans, avec le surplus de poids que j’avais, je cherchais une façon de me tenir un tant soit peu active. En passant près de chez moi en autobus, j’ai remarqué un petit studio de danse juste en haut du magasin du dollar du coin. J’avais toujours aimé danser. Je savais surtout que je n’avais pas envie de faire aucune autre activité qu’on retrouve dans les gyms ou les centres communautaires. Mais la danse, je trouvais ça cool ! Donc un soir, j’ai décidé d’arrêter pour m’informer. Je ne savais pas comment allait se passer mon retour à la danse mais je savais que j’avais envie de m’y remettre et que c’était fort probablement l’activité parfaite pour moi.

Je me suis rapidement rendue compte que j’étais comme un poisson dans l’eau : le rythme, je l’avais. J’étais excitée à chaque semaine de remettre les pieds dans un studio et je me suis rendue compte que je n’avais pas perdu la « touch » comme on dit 😉

Depuis les 10 dernières années, j’ai touché à plein de styles : jazz funky, hip hop, waacking, locking, house, old school, bboy, contemporain… Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai rencontré plusieurs défis mais la danse est rapidement devenue mon activité par excellence. Autant j’ai parfois de la difficulté à me traîner jusqu’au gym, quand vient le temps d’aller danser, je suis toujours aussi excitée ! Ça me rend de bonne humeur ! C’est un moment de détente, de fous rires. J’adore décortiquer des chorégraphies, apprendre des nouveaux styles, des nouveaux mouvements, faire le spectacle de fin d’année. Et j’ai la chance d’avoir eu des professeurs motivés et surtout passionnés. Si passionnés que leur amour de la danse en était vraiment contagieux 🙂

Hip-Hop Ados/Adultes 3 – 2016/2017

18358703_10154308549121755_2322465972013447196_o

Et que dire du cardio ! Règle générale, pendant mon 90 minutes de « branlage » de popotin, j’arrive à brûler entre 600 et 900 calories ! C’est l’activité parfaite pour faire pomper son cœur, travailler sa flexibilité, son équilibre, sa coordination. C’est un entraînement vraiment complet !

Et puis à travers la danse, j’ai aussi fait plein de rencontres, dont Marie-Hélène 🙂 C’est par la danse que notre amitié a commencé. Et de ce rendez-vous hebdomadaire sont également nées plusieurs belles amitiés qui me sont chères.

Enfin si jamais vous aimez bouger, avez un peu de rythme et cherchez une activité qui diffère un peu des cours traditionnels d’aérobie, pensez aux cours de danse et informez-vous pour savoir ce qui se donne près de chez vous. Peut-être y découvrirez-vous, vous aussi, une nouvelle passion 🙂

P.S.: Voici un petit aperçu de ce qu’on fait dans mes cours 😉

L’entraînement à la barre de ballet : un entraînement accessible pour tous!

L’exercice à la barre peut être expliqué comme mélange de ballet, de pilates, de yoga et de danse. Même si ce n’est pas un entraînement qui vous fera suer à grande dose, cela fera travailler très fort les muscles de votre corps.

Voici les nombreux avantages de prendre une classe de barre:

  • Les exercices font travailler vos muscles, mais reste doux sur vos articulations;
  • L’exercice à la barre contracte les muscles grâce à de petits mouvements super contrôlés connus sous le nom de «mouvements isométriques». Malgré que ce sont de petits mouvements,  vos muscles peuvent trembler après l’effort;
  • Le risque de blessure est minime;
  • Permet d’améliorer sa flexibilité;
  • Il s’agit d’un entraînement complet car c’est à la fois cardiovasculaire (danse) et fitness (travail des muscles).

Les séances d’entraînement à la barre aident à augmenter la flexibilité et la force

Beaucoup de personnes fortes sont aussi rigides que les planches (beaucoup de Monsieurs Muscles ne sont même pas capables de toucher leurs orteils!). Une classe de barre vous permet de travailler votre flexibilité et votre force. Ses mouvements de pouls petits et rapides font travailler les muscles mais aussi les étirent de manière ciblée, ce qui vous rend plus fort et plus précis que jamais.

Brûler des calories 

En fait, une classe de barre brûlera plus de 200 calories à coup sûr. Certains promettent de brûler au-delà de 500 calories! Associé à une alimentation saine avec peu ou pas de sucre, l’exercice à la barre peut vous aider à perdre du poids et, plus important encore, redistribue les pouces de votre corps pour vous donner la meilleure forme possible.

Endroits où pratiquer l’entraînement à la barre

  1. Très studio barre
  2. Studio Essentrics (Montréal et Gatineau)
  3. Enso Yoga
  4. Club Sportif MAA

Sauter comme un kangourou pour s’entraîner… pourquoi pas!

Il y a environ 1 an, une collègue m’a parlé d’un nouvel entraînement accessible proche de chez moi : le Kangoo jumps.

Les «bottes trampolines» (Kangoo jumps) ont été inventées dans le but de permettre à des patients de se remettre à l’exercice à la suite d’une blessure ou d’une chirurgie. En effet, un entraînement fait avec ces bottes, réduit l’impact sur les articulations, augmente l’endurance cardio et musculaire,  pratique votre équilibre et votre agilité en plus de brûler jusqu’à 50% plus de calories.

Plusieurs cours de groupe (aérobique) sont offerts, mais vous pouvez également utiliser les bottes pour d’autres activités comme :

  • La course;
  • Entraînement de type bootcamp;
  • Entraînement avec corde à danser;
  • Kickboxing.

Voici à quoi peut ressembler un cours de Kangoo Jump (cours de Gael Stucchi – Kangoo Club Montréal).

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F484689111541751%2Fvideos%2F1399134103430576%2F&show_text=0&width=560

Pour ma part, j’ai fréquenté un cours d’aérobie Kangoo jump pendant un an et même si mon cardio et mon endurance sont top, je dois vous avouer que j’ai parfois eu de la difficulté à suivre la cadence. Je me suis aussi rendu compte d’une chose : ces cours sont vraiment pour tous les niveaux. Dans mon cours, j’avais autant de jeunes filles de 19 ans en pleine forme que de femmes plus âgées en processus de perte de poids. Les gens avec un surplus de poids adoraient le peu d’impact sur les articulations des genoux, des chevilles, des hanches et des mollets.

Si vous êtes à Montréal, je vous suggère grandement les cours de Mme Gael Stucchi de Kangoo Club Montréal. Elle a été mon enseignante pendant 1 an et je dois vous dire que son énergie, sa joie de vivre et ses grandes compétences vont vous donner envie de retourner à ses cours chaque semaine. Vous pouvez louer vos bottes à Gael et suivre les cours à la carte ou en session.

Pour les gens de Québec, je vous suggère de consulter le site Web  de Kangoo Club Québec. Ce site complet va vous donner des informations sur les cours et les formations en plus d’avoir une boutique en ligne pour vous procurer des articles en lien avec la pratique du Kangoo jump (bottes, sacs de sport, élastiques, etc.).

Vous allez voir, sauter pour s’entraîner, c’est vraiment génial!

Défi #28joursdesanté – Jour 20

Vous avez eu une blessure au dos et vous souhaitez vous remettre à l’entraînement? Saviez-vous que la natation peut s’avérer efficace?

La natation  est un sport qui a peu d’impact sur le corps, surtout si on compare avec la course à pieds. En effet, la natation se pratique en quasi-apesanteur et les articulations sont déchargées du poids du corps. La résistance de l’eau augmente également l’intensité du travail musculaire et permet de renforcer sa musculature de façon plus douce.

La natation est un sport bénéfique sur de nombreux aspects. En effet, il s’agit d’un sport idéal :

  • car il fait travailler votre cardio;
  • car il permet de perdre du poids;
  • car il permet d’évacuer votre stress;
  • car il n’est pas traumatisant pour  votre corps.

Comme pour tous les sports, les entraînements de natation pour être bénéfiques doivent être réguliers, mais non excessifs.

Tout dépendant le type de problème que vous avez, il peut y avoir des contre-indications liées à l’eau. Seul votre médecin pourra en définitive vous autoriser ou vous interdire la pratique de la natation et surtout du type de nage.

Au banc d’essai: La barre protéinée Pro Krunch

product-prokrunch-chocolate-3

Si vous êtes comme moi, les barres protéinées peuvent souvent venir à votre rescousse quand le temps vous manque. De mon côté, et à la suggestion de ma nutritionniste, je les utilise souvent comme dessert. Elles me donnent un apport en sucre moindre qu’un vrai dessert mais surtout, une giga dose de protéines pour m’aider à me soutenir davantage (surtout lors des SPM… you feel me ladies ?!)

Lors d’un événement auquel j’ai assisté le 18 novembre dernier, j’ai découvert les barres Pro Krunch. MON DIEU ! Moi qui étais adepte de la barre ONE au gâteau de fête de la compagnie OhYeah ! Nutrition, je pense que je venais de découvrir mon nouvel amour. Si comme moi, vous aimez les barres de chocolat Coffee Crisp, vous allez être ravies ! Manger un Pro Krunch, c’est le « next best thing ». Ça goûte pareil ! Mais à une fraction du sucre, du gras et avec le quintuple des protéines !

Voici ce que contient la barre Pro Krunch:

  • 250 calories (la Coffee Crisp en contient 260)
  • 15g de protéines (3 pour l’original)
  • 19g de glucides dont 11g de sucre

Bon, je l’avoue, elle est un peu élevée en matière de glucides, mais si on compare à une vraie barre qui elle en contient 34, elle s’avère une excellente option post-entraînement.

Elle se détaille autour de 3,50$ la barre (pas inhabituel pour une bonne barre de protéines) et elle se retrouve dans plusieurs boutiques de vêtements de course à pieds et d’entraînement, dont les boutiques Courir de la rue Saint-Denis et aussi celle de Longueuil.

Vous pouvez également les commander en ligne, en boîte complète, au: https://www.xactnutrition.com/?lang=fr&v=3e8d115eb4b3

La boîte se détaille à 59.99$ pour 24 unités, ce qui revient à environ 2.50$ par barre, une belle économie !

Vous m’en donnerez des nouvelles 🙂

Sophie