Archives du mot-clé conseil

Comment éviter les excès pendant les Fêtes en 5 trucs faciles

Les Fêtes arrivent! C’est le moment des réunions de famille, des buffets, des fêtes de bureau, de l’alcool à profusion… Comment réussir à passer à travers ces célébrations sans trop avoir de regrets quand vient le mois de janvier? Facile, j’ai 5 trucs infaillibles qui me servent chaque année. Je dois vous dire qu’en vieillissant, j’aime encore plus ces petits trucs, car bouffe grasse et surconsommation d’alcool ont maintenant des répercussions sur mes lendemains (je m’ennuie de mes 20 ans pour cela!).

Sans plus tarder, voici donc mes 5 trucs :

1.Vous soupez tard et vous commencez à avoir faim vers 16h, pensez aux astuces anti-grignotage:

  • Buvez un grand verre d’eau (aromatisée ou pas) d’un trait pour remplir votre estomac;
  • Buvez une tisane;
  • Mangez une pomme ou une clémentine;
  • Faites un beau bonjour au plat de crudités.

2. Réduisez et allégez vos repas avant ceux des Fêtes . Surtout si vous avez plusieurs repas festifs prévus. Je dois vous avouer qu’une semaine avant les vacances, je tombe en mode salade et soupe, je mange beaucoup de fruits et de légumes, je m’hydrate pleinement et j’en profite pour couper sur le café et les desserts.

3. Une entrée, un plat principal, un dessert… Ma belle-famille est française alors le plat de fromages est toujours à l’honneur. Sachez dire non ou faites des choix. Vous adorez le fromage ? Alors pensez peut-être à couper le dessert. Vous avez plutôt la dent sucrée ? Passez sur le fromage ou réduisez tout simplement vos portions à l’entrée et au plat principal. Bref, sachez écouter votre faim!

4. Pour éviter de prendre du poids, il est conseillé de limiter, voire supprimer, la consommation d’alcool. L’alcool pèse lourd en calories et n’apporte aucun nutriment. Parce que c’est la fête, essayez de ne pas trop tomber dans les excès, profitez d’une coupe de champagne ou d’un verre de très bon vin question de pouvoir trinquer avec la famille et les amis!

5. Pendant la semaine de Noël, on essaie de pratiquer une heure de sport par jour. On tente de marcher plus, on s’entraîne un peu avant de quitter pour les célébrations en famille… Bref, on cumule des petits efforts pour prendre un peu d’avance sur les gourmandises des fêtes de fin d’année.


Rappelez-vous que l’important, c’est d’être raisonnable. Évitez de trop vous priver. Après tout, il s’agit du moment de l’année où vous pouvez relaxer, fêter avec vos proches et célébrer la nouvelle année qui arrive. Si vous ne pouvez pas échapper à la multitude des repas, mangez à chaque fois avec modération 😉

Joyeuses Fêtes!

Marie-Hélène

 

 

Courir en automne : quoi porter pour rester au chaud

Hey oui, c’est le retour de l’automne!

J’adore courir l’automne, ce n’est pas trop chaud, ni trop froid et les paysages sont à couper le souffle. Toutefois, j’ai commencé à apprécier mes ballades automnales le jour où j’ai acheté les bons vêtements.

Voici donc quelques conseils pour rester au chaud cet automne :

1. Une première couche qui respire : vous l’aurez deviné, nous allons parler de «pelures». C’est la façon pour rester au chaud en temps froid. La première couche est primordiale, je vous conseille fortement d’éviter le coton qui ne respire pas et qui n’évacuera pas la transpiration. Optez plutôt pour un chandail léger comme le Dri-Fit de Nike (mon chouchou) ou le ClimaCool d’Adidas.

2. La deuxième couche est bien simple, il s’agit d’un coupe-vent. Pas n’importe lequel toutefois, celui de tous les jours n’est pas adapté pour la pratique d’un sport. Cherchez plutôt les caractéristiques suivantes : bonne respirabilité, résistant à l’eau, au vent et léger. Vous trouvez ce type de manteau dans des boutiques comme Sport Expert, La Cordée et autres boutiques dédiées à la course.

3. Des leggings de course adaptés : pour ma part, je cours avec un pantalon coupe-vent qui est également résistant au vent. Étant donné que le bas du corps est moins sensible que le haut, il vous faudra probablement une température plus froide pour commencer à mettre votre pantalon coupe-vent. Je vous dirais que je commence à mettre les miens vers la mi-novembre (tout dépendant de la température).

4. Les pieds ne sont pas à négliger. Le type de bas est important pour l’efficacité de la chaleur. Selon mon expérience, les bas en laine de mérinos se sont avérés les plus efficaces car même en étant humides, ils conservent leurs propriétés de chaleur et d’isolation.

5. Les accessoires : par grands vents ou par temps plus froid, optez pour un Buff pour vous couvrir le visage, des gangs respirants (dans les magasins de course et de sport) ainsi qu’une tuque. Nous perdons de la chaleur par nos extrémités, il faut éviter d’en perdre le plus possible lorsqu’il fait froid.

Il est important de garder en mémoire qu’il est normal d’avoir froid les 2-3 premières minutes d’une course, votre corps se réchauffera rapidement par la suite. Si vous avez déjà chaud dès le début, vous risquez de suer davantage et ainsi, avoir froid en milieu de parcours, ce qu’il faut absolument éviter.

Sur ce, je vous souhaite du bon temps dehors. N’ayez pas peur d’affronter le froid!

Marie-Hélène

Erreurs et mythes sur la perte de poids

Bonjour, je suis Eric, un homme de 34 ans, nouveau collaborateur sur Sportive en cavale. Hé oui, Sportive en cavale, c’est aussi pour les messieurs. Ici, aucune discrimination 🙂

J’ai eu droit à la crise de la trentaine, elle m’a foudroyé alors que je ne m’y attendais pas du tout. J’ai eu une vingtaine bien remplie niveau professionnel mais cela a eu pour effet de me faire négliger mon poids et mon niveau d’activité physique. Je me suis donc retrouvé à 30 ans, devant le miroir, à me dire que je devais faire quelque chose pour perdre ces livres en trop qui s’empilaient de plus en plus rapidement. À l’époque, je pesais 205 livres avec un taux de gras dépassant un peu les 25%. Ce n’était certes pas catastrophique encore, mais la tendance était lourde. Aujourd’hui, 4 ans plus tard, je pèse toujours 205 livres, mais mon taux de gras est passé à 13%. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, dit-on…

Plongeons maintenant dans le vif du sujet. Pour ce premier article, j’aimerais m’attarder aux erreurs et aux mythes qui entourent la perte de poids et l’importance de prendre ses responsabilités. J’ai perdu près de 50 livres de gras dans mon processus avant de reprendre de la masse musculaire par la suite. J’ai compris l’importance de notre état d’esprit dans ce cheminement pas toujours simple.

Blâmer, blâmer, blâmer!

Vous prenez du poids, il y a plein de causes possibles à blâmer pour cela :

  • « Les régimes, c’est trop restrictif »
  • « J’ai pas le temps pour le gym »
  • « Mon conjoint mange mal et il me tente »
  • « Je suis stressé au boulot et j’évacue dans la nourriture »
  • « Notre société basée sur l’image parfaite »

Ce sont toutes d’excellentes raisons (et il y en aurait beaucoup d’autres à citer), mais ultimement, c’est à vous que revient la décision de passer à l’action ou non.

Prendre ses responsabilités

Notre société devient de plus en plus grosse, ce n’est pas une surprise pour personne. Les gens ne veulent plus prendre la responsabilité de leurs choix. Pourtant, c’est la première étape pour un réel changement, faire un constat de soi et de son mode de vie. Ainsi, vous pourrez vraiment modifier votre façon de vivre et vos habitudes.

Apprenez à vous lancez des défis, fixez-vous des objectifs réalisables et donnez-vous les outils pour les réaliser. Ne visez pas un objectif de 12 mois mais ramenez-le à plusieurs petits objectifs de quelques semaines.

Mangez sainement. La diète, c’est LA composante la plus importante de toutes. Tous les nutritionnistes vous le diront, la diète, c’est 80% du résultat dans un plan de mise en forme.

Sachez par contre qu’il est important de donner le temps à son corps de modifier sa façon de fonctionner lorsque vous entreprenez un processus de mise en forme. Si vous avez nourri votre corps d’une certaine façon durant des années et que vous changez drastiquement votre alimentation pour une perte de poids, donnez-lui un moment pour se mettre en branle, n’abandonnez pas!

Bougez! Personnellement, je suis devenu un accro du gym. Je me lance perpétuellement des challenges pour dépasser mes limites et c’est un jeu très amusant pour moi. Mais si le gym n’est pas pour vous, pas de souci! Pratiquez la natation, la Zumba, le power yoga, le vélo, la course, l’ultimate frisbee, qu’importe tant que vous bougez.

Récompensez-vous. Avant, je mangeais de la poutine et du chocolat tellement souvent dans une semaine que c’en était banal. Maintenant, je me permets un ou deux « cheat meals » par semaine. Rien de plus satisfaisant que de bien manger toute la semaine et de s’offrir un copieux repas triche le weekend. Ainsi, vous le savourez pleinement!

Voilà donc ce qui termine ce premier article, en espérant que ces petits conseils vous seront utiles et vous donneront la même piqûre que j’ai eu il y a 4 ans.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires 🙂