Archives du mot-clé motivation

Comment éviter les excès pendant les Fêtes en 5 trucs faciles

Les Fêtes arrivent! C’est le moment des réunions de famille, des buffets, des fêtes de bureau, de l’alcool à profusion… Comment réussir à passer à travers ces célébrations sans trop avoir de regrets quand vient le mois de janvier? Facile, j’ai 5 trucs infaillibles qui me servent chaque année. Je dois vous dire qu’en vieillissant, j’aime encore plus ces petits trucs, car bouffe grasse et surconsommation d’alcool ont maintenant des répercussions sur mes lendemains (je m’ennuie de mes 20 ans pour cela!).

Sans plus tarder, voici donc mes 5 trucs :

1.Vous soupez tard et vous commencez à avoir faim vers 16h, pensez aux astuces anti-grignotage:

  • Buvez un grand verre d’eau (aromatisée ou pas) d’un trait pour remplir votre estomac;
  • Buvez une tisane;
  • Mangez une pomme ou une clémentine;
  • Faites un beau bonjour au plat de crudités.

2. Réduisez et allégez vos repas avant ceux des Fêtes . Surtout si vous avez plusieurs repas festifs prévus. Je dois vous avouer qu’une semaine avant les vacances, je tombe en mode salade et soupe, je mange beaucoup de fruits et de légumes, je m’hydrate pleinement et j’en profite pour couper sur le café et les desserts.

3. Une entrée, un plat principal, un dessert… Ma belle-famille est française alors le plat de fromages est toujours à l’honneur. Sachez dire non ou faites des choix. Vous adorez le fromage ? Alors pensez peut-être à couper le dessert. Vous avez plutôt la dent sucrée ? Passez sur le fromage ou réduisez tout simplement vos portions à l’entrée et au plat principal. Bref, sachez écouter votre faim!

4. Pour éviter de prendre du poids, il est conseillé de limiter, voire supprimer, la consommation d’alcool. L’alcool pèse lourd en calories et n’apporte aucun nutriment. Parce que c’est la fête, essayez de ne pas trop tomber dans les excès, profitez d’une coupe de champagne ou d’un verre de très bon vin question de pouvoir trinquer avec la famille et les amis!

5. Pendant la semaine de Noël, on essaie de pratiquer une heure de sport par jour. On tente de marcher plus, on s’entraîne un peu avant de quitter pour les célébrations en famille… Bref, on cumule des petits efforts pour prendre un peu d’avance sur les gourmandises des fêtes de fin d’année.


Rappelez-vous que l’important, c’est d’être raisonnable. Évitez de trop vous priver. Après tout, il s’agit du moment de l’année où vous pouvez relaxer, fêter avec vos proches et célébrer la nouvelle année qui arrive. Si vous ne pouvez pas échapper à la multitude des repas, mangez à chaque fois avec modération 😉

Joyeuses Fêtes!

Marie-Hélène

 

 

Quand une application sport te motive…

IMG_3559Je dois l’avouer, je suis une fille de gadgets, de montres sport et surtout d’applications d’entraînement. Étant plutôt autonome lorsque vient le temps de m’entraîner, j’aime bien trouver différentes idées de routines sur des sites Web, des blogues et des applications pour mon iPhone.

Depuis maintenant 5 semaines, je teste l’application payante Sweat de Kayla Itsines. Qui est Kayla Itsines? Une Australienne pro du fitness qui fait fureur sur les médias sociaux avec plusieurs millions d’abonnés sur chacune de ses plateformes. Au fil des années, elle a tout simplement bâtit un empire qui lui rapporte plusieurs millions de dollars.

Jusqu’à maintenant, je dois dire que j’aime bien ce que m’apporte l’application en terme d’exercices et de motivation. Mais avant de vous crier haut et fort de télécharger Sweat, voici quelques trucs que vous devez savoir:

Les bons côtés

L’organisation des exercices et efficacité

IMG_3561L’organisation des exercices alterne renforcement musculaire et cardio par tranches de 7 minutes espacées de pauses d’une minute 30. C’est quand même rapide, mais de mon côté, je ne tiens pas compte de la minuterie, je tente simplement de bien faire les exercices suggérés pour environ 3 à 4 séries.

Je ne doute pas que le programme soit efficace d’un point de vue consommation d’énergie car une grande partie des exercices combinent grands groupes musculaires (quadriceps, pectoraux) et cardio (burpees, exercices sautés). Oui, on brûle des calories!

Application bilingue

L’application est disponible en français et en anglais, un gros plus surtout pour bien comprendre les explications et les contre-indications.

Application complète

Des exercices pour tous les genres (gym, post-grossesse, yoga, récupération, cardio), des menus, un suivi des activités… bref l’application est vraiment complète et propice à la motivation. Offrant différents exercices, cela aide à ne pas être blasée au bout de 2 semaines.

Les moins bons côtés

Le culte du corps parfait

C’est simple, si on veut suivre le programme à la lettre, il faut faire du sport matin et soir, tous les jours de la semaine. Adieu vie sociale, adieu petit resto, on est à plat 24H/24.

Capture4

Je suis toujours de celles qui se décourage en voyant que l’on prône un mode de vie restrictif et en se récompansant à coup de photo avant/après trop intenses et les médias sociaux de Kayla sont BOURRÉS de ce type de contenu. La pratique d’un sport ou d’un entraînement doit, selon moi, se faire dans le plaisir et l’idée de se surpasser soi-même. L’apparence physique devrait-être secondaire et nous devrions plutôt axer nos efforts sur le maintien d’un mode de vie sain plutôt que sur la perte de kilos et l’apparence de nos abdos.

Beaucoup d’exercices high impact

Je n’ai rien contre ce genre d’exercices sautés, mais je trouve ces exercices trop violents surtout si vous recommencez à vous entraîner ou si vous avez des problèmes aux genoux/dos.

capture3.png

Le prix

L’application coûte environ 24$ par mois. Pour une application c’est cher, mais il faut le voir comme un investissement sur sa santé. Si l’on compare cela avec un coach de gym, les prix peuvent varier entre 50 à 80$ la séance. Si, comme moi, vous êtes du genre indépendante et vous voulez créer votre propre entraînement, le prix peut en valoir la peine.

Conclusion

Lorsque vous téléchargez l’application, vous avez un essai de 7 jours gratuits. C’est l’idéal si vous voulez vraiment voir si Sweat est fait pour vous. Pour ma part, je vais continuer de l’utiliser jusqu’à temps qu’une autre proposition encore plus alléchante me soit offerte. Ne vous inquiétez pas, si cela arrive, il me fera un plaisir de vous informer!

Bon entraînement!

Défi #28joursdesanté – Jour 27

Planning sportif, vous connaissez? Afin de garder la motivation et vos objectifs santé en tête, il faut avoir une certaine organisation.

Les repas, l’entraînement, le travail, les amis, la famille, le couple… il devient parfois difficile de bien gérer son temps. Je vous donne 4 trucs pour arriver à mettre de l’ordre dans votre horaire.

1. Agenda de planification et de motivation : vous êtes du genre à noter vos progrès? La compagnie Me & my BIG ideas offre différents agendas de planification spécifique au sport et à la perte de poids. À l’intérieur, vous allez pouvoir noter, vos repas, vos entraînements, vos objectifs, votre consommation d’eau, etc. Les agendas sont offerts en anglais, français et espagnol.

 Je vous suggère de regarder la vidéo de MAMBI (en anglais) qui explique bien le contenu de ces agendas.

2. Avant le début de chaque semaine, faire la liste des obligations professionnelles et personnelles : même s’il est parfois difficile d’avoir une vision sur une semaine de vos obligations professionnelles, personnelles ou étudiantes, débuter une liste peu vous permettre de mieux connaître votre horaire de la semaine et ainsi voir les meilleurs moments, jours pour intégrer vos séances sportives.

3. Suivre un programme : si vous avez des objectifs liés à un événement officiel (course, triathlon, Spartan, etc.) et un programme structuré pour le préparer, la planification EST VOTRE MEILLEURE AMIE pour l’atteindre. Elle va vous permettre d’avoir une bonne vision de votre évolution, du travail achevé et du travail à fournir.

Même chose si vous avez un programme d’un entraîneur. Généralement, celui-ci sera en mesure de vous dire combien de jours il vous faut pour avoir un entraînement optimal. Avec cette base, il vous sera plus facile de planifier vos journées d’entraînement.

4. Mettre les priorités à la bonne place : vous avez décidé de vous remettre en forme? Votre objectif pour l’année est de courir un marathon? Il faut donc prioriser vos moments d’entraînement. Il ne faut pas voir le sport comme une obligation, mais si vous vous êtes dit jeudi je dois couriril faut que ce jour-là cela devienne une priorité (sauf  si vous avez une grosse urgence, bien entendu).

Ne vous inquiétez pas, je suis la première à vouloir rester devant la télé quand je rentre le soir, épuisée de ma journée de travail. Dans ce temps-là, je me rappelle tous les bienfaits que peuvent m’apporter un simple 30 minutes de course ou de nage et surtout le sentiment de bien-être après l’entraînement. Ces raisons sont assez pour que je saute dans mon habit de sport!

Vous n’êtes pas obligées d’avoir un planning pour pratiquer un sport (bien heureusement). Toutefois, si vous voulez faire du sport de façon récurrente (plus de 3-4 fois par semaine) ou d’atteindre des objectifs précis (course, compétition, etc.) tout en gardant votre motivation, la planification peut s’avérer très utile. Celle-ci doit vous motiver à continuer et à vous surpasser.

Vous, quels sont vos outils pour planifier vos entraînements?

Venez courir avec nous!

Le blog Sportive en cavale, en collaboration avec son partenaire OMsignal, vous invite (hommes et femmes) à vous joindre à nous pour les 5 ou 8km du Tour de l’Horloge qui auront lieu le 9 avril prochain, à compter de 9h00, au Quai de l’Horloge, dans le Vieux-Montréal.

L’événement du Tour de l’Horloge se veut une course récréative, ouverte à tous les niveaux de coureurs, se déroulant sur un parcours plat, qui offre une splendide vue sur le fleuve Saint-Laurent et le centre-ville de Montréal.

Pour vous inscrire et rejoindre notre groupe, rien de plus facile:

-Rendez-vous au https://www.inscriptionenligne.ca/tourdelhorloge/inscription-en-ligne/

-Sous le menu déroulant « Rallier une équipe », choisissez « Les Sportifs en cavale »

-Choisissez la distance de votre choix: 5 ou 8km (incluant une médaille, un chandail technique et un repas) ou 5 ou 8km Express (sans médaille ni chandail).

-Procédez au reste de votre inscription.

Laissez-nous savoir en répondant à cette invitation si vous serez des nôtres !

Naturellement, nous ne compterons dans le groupe final que les gens qui auront officiellement confirmé leur présence en complétant les étapes ci-dessus. Il est donc important de le faire 🙂

Nous vous réservons aussi quelques surprises !

N’hésitez donc pas à inviter amis, famille et collègues !

Nous avons très hâte de vous rencontrer et de bouger avec vous ! 🙂

Nous désirons aussi remercier nos partenaires pour leur générosité:

OMsignal

Muthins

Énergie Cardio

xactnutrition

Prana Bio

BrandAlliance

L’amour triomphe de tout!

Aujourd’hui, Sophie et moi avions une rencontre concernant le blogue et ses prochaines activités.

Pendant une heure, nous avons parlé de notre amour pour le sport, de notre amour l’une envers l’autre (des meilleures amies!), de notre amour pour notre mode de vie sain et surtout de notre amour pour l’entraide (ce que nous voulons véhiculer à travers le blogue). Je m’aperçois que grâce à tout cet amour, j’ai pu réaliser beaucoup de belles choses et de grands accomplissements.

La semaine dernière, j’ai une amie qui m’a demandé quel était mon mot guide pour l’année 2017. Je vous avoue que sur le coup, je n’ai pas su quoi répondre. Aujourd’hui, j’ai eu une illumination : mon mot guide pour 2017 c’est AMOUR.

Aimons-nous, apprenons à aimer qui nous sommes avec nos bons et moins bons côtés. Aimons chaque moment que nous prenons pour nous-mêmes, trouvons les moyens de répandre cet amour à nos proches, collègues et autour de soi.

Avec tout mon amour, je vais continuer à faire ce que j’aime le plus : vous inspirer et vous inciter à adopter un mode de vie sain.

Marie-Hélène

(PS : le mot amour est utilisé à outrance dans ce texte, mais… je pense qu’on en a bien besoin!)

Entraînement et motivation : 4 astuces pour rester motivé même lors des temps gris!

Le soleil est moins présent à partir du mois d’octobre tout comme ma motivation à l’entraînement. Je vous avoue que j’ai beaucoup plus le goût d’un moment sous une douillette que d’enfiler mon maillot pour aller nager!

Qu’à cela ne tienne, au fil des années, j’ai réussi à trouver des trucs pour rester motivé et éviter de troquer l’ensemble de gym pour mon pyjama! Voici 4 astuces qui, je l’espère vous aideront.

  1. Concentrez-vous sur le résultat que vous voulez atteindre plutôt que sur les tâches que vous avez à accomplir, les exercices, les contraintes ou la douleur. Notre état d’esprit se nourrit des pensées et des émotions que nous programmons dans nos têtes. Apprenez à vous concentrer sur  ce que vous voulez obtenir, cela vous motivera.
  2. Tenez un journal de vos progrès. Plus on s’entraîne, plus on obtient de résultats! N’hésitez pas à écrire de façon hebdomadaire vos progrès (augmentation de la masse musculaire, nombre de livres perdues, augmentation du cardio, etc.). Ce journal vous permettra d’entretenir le focus sur vos objectifs. Si vous progressez, cela vous apportera de la satisfaction et vous motivera à continuer sur la bonne voie. Si vous avez de moins bons résultats, cela vous stimulera à agir rapidement et ne pas développer de mauvaises habitudes.
  3. Pratiquez un sport de groupe. Rien de plus motivant de revoir le même groupe chaque semaine. Il est tellement plus facile de se motiver en groupe que seul. De plus, le coach qui donne le cours a tendance à nous donner une motivation supplémentaire, voire à vouloir se dépasser. Si vous avez peur d’abandonner l’entraînement en cours de route, un cours de groupe vous permettra de garder les pieds au gym.
  4. Récompensez-vous! Vous travaillez fort pour rester sur la bonne voie? Offrez-vous un cadeau lorsque vous avez atteint vos objectifs. La reconnaissance est toujours appréciée… même par soi-même. Que ce soit un nouvel ensemble sport, une visite au spa ou une sortie entre filles, toutes les raisons sont bonnes pour célébrer ses réussites.

Et vous, quelles sont vos astuces pour rester motivé?

Bon entraînement!

Marie-Hélène

J’ai 85 livres de perdues, 85 livres que j’ai bien l’intention ne jamais revoir de ma vie.

«J’te dis Sophie, tu manges ce que tu veux. C’est vraiment le fun. C’est vraiment juste une question de vérifier tes portions. Mais c’est ça qui est le fun avec Weight Watchers. Tu n’as pas l’impression d’être limitée. Tu devrais essayer, je te le dis, moi.»

C’était en juin 2013. Je venais d’avoir conversation avec ma copine (salut Kathleen !) qui avait perdu 30 livres sur Weight Watchers et qui trippait pas mal sur la formule. Moi ? Moi je n’avais aucune idée de combien je pesais. Mais je savais que j’étais obèse. J’essayais de me faire croire que je restais un tant soit peu active en suivant des cours de hip hop une fois par semaine. Tout le monde me disait que je ne mangeais pas si mal que ça, que mes lunchs étaient toujours pas mal équilibrés. Personne ne comprenait pourquoi j’avais un surplus de poids. Même si moi, au fond de moi, je le savais bien…

C’est vers l’âge de 11 ans que j’ai commencé à prendre du poids. L’arrivée des règles, voyez-vous. Et une suite de diverses choses… Mes parents qui divorcent, une belle-mère et quelques beaux-pères pas super chouettes avec mon frère et moi, de la bisbille entre mes parents, de multiples déménagements… Disons que l’adolescence n’a pas été facile au niveau émotionnel. Hello le manque de stabilité sans compter les fameuses poussées hormonales dont on hérite à l’adolescence. Ma mère qui passait son temps à me dire avec un regard désapprobateur « fais attention, mange pas trop Sophie, tu vas engraisser »… Elle et son obsession du poids. Combien de fois je me suis levée la nuit pour aller manger 3-4 biscuits en cachette ? Parce que la nuit, il n’y avait personne pour me narguer, pour me juger. À 16 ans, je plafonnais déjà à 200 livres. J’ai réussi à perdre 25 livres avec Minçavi peu avant mon bal des finissants. Ce que j’étais fière! Et avec peu d’exercices en plus. C’était facile, c’était ma mère qui cuisinait. Mais le jour où on a arrêté de suivre le plan alimentaire… c’est là que tout a déboulé.

Je suis chanceuse, je n’ai pas vraiment été victime d’intimidation. Enfin, si on le faisait, ce n’était pas dans ma face. Mais inutile de vous dire que je ne me suis jamais sentie comme une ado normale. Parce que j’étais trop grosse, je devais porter un uniforme de gym fait pour les garçons, je magasinais le linge de matante chez Addition-Elle (hello les jeans pas de poches sur les fesses avec des plis en avant) pendant que toutes mes amies s’habillaient chez Jacob. On était ailleurs disons.

En 20 ans, j’ai pris 100 livres. Yep. Le 15 juin 2013, quand je suis embarquée sur la balance, je pétais le 275 livres. J’ai tellement eu un choc ! Je savais que je dépassais le 250 mais je ne croyais pas être aussi près des 300 livres. Et ça, c’était mon chiffre buttoir. Je ne voulais absolument pas me rendre là. Donc ce matin-là, à une semaine avant mon spectacle de danse annuel, je surfais les « Internets » et j’ai décidé de jeter un coup d’œil au site de WW. Et puis je me suis dit « pourquoi pas ? ». Il me restait une semaine avant le spectacle, ça m’aiderait sûrement à dégonfler un peu. Ça ne pouvait pas me faire de tort, non ? J’avais l’impression d’avoir « stretché » mon corps au maximum de son enveloppe corporelle. Je n’avais rien à perdre. Alors je me suis inscrite.

La première semaine, j’ai perdu 7.5 livres. 7 LIVRES ET DEMI !!! Je CA-PO- TAIS ! Et ce, en faisant très peu d’efforts. Seulement en calculant un peu plus mes portions. La première semaine a passé… et puis la deuxième… et rapidement, j’avais 2-3- 4 mois derrière moi et déjà, environ une quarantaine de livres de parties ! Quand le chiffre commence à descendre, c’est tellement motivant que c’est difficile d’arrêter. En novembre 2013, je me suis jointe au gym près de chez moi. Parce que je savais que même si le poids allait descendre en faisant attention à mon alimentation (on ne se le cachera pas, 80% de la perte de poids se passe dans la cuisine), je voulais améliorer mon cardio et m’assurer par le fait même d’avoir une perte de poids durable tout en travaillant sur le raffermissement de mon corps. Mon entraîneure m’a initiée à la course à pieds. J’étais tellement hésitante la première fois que je me suis mise à courir sur le tapis! Mais nous y sommes allées graduellement et bien vite, j’avais décidé de m’inscrire à la course Color Me Rad qui s’en venait en mai. Ça allait être ma première course. J’avais besoin de ce défi-là. Je me suis entraînée super sérieusement. Je voulais absolument pouvoir courir le plus longtemps possible. J’étais tellement fière quand j’ai passé le fil d’arrivée ! Et ça ne s’est pas arrêté là ! Je me suis mise au défi plusieurs fois depuis. Du paddleboard, du hiking, du Pole Fitness, deux autres 5km au Marathon de Montréal, un 8km au Marathon de Vancouver, une course Spartan… J’ai même la chance de tester une brassière intelligente pour une compagnie montréalaise où j’y ai rencontré un coach de course qui m’a prise sous son aile et qui me fournit un entraînement personnalisé.

Depuis ce matin de juin 2013, j’ai 85 livres de perdues. 85 livres que j’ai bien l’intention ne jamais revoir de ma vie. Je voulais le faire naturellement. Je voulais affronter mes démons, mon addiction et la combattre pour en ressortir gagnante et plus en santé. Pour que ça dure, vous savez ? Et que cela devienne mon mode de vie. Est-ce que c’est facile à tous les jours ?Absolument pas. Est-ce que j’ai encore des envies ? À tous les jours. Mais jamais je n’ai pensé lâcher. Ce n’était même pas une option. Pourquoi vous me dites ? Parce que je suis en ce moment, là où j’aurais voulu être lorsque j’ai débuté. Parce que je me regarde dans le miroir et pour la première fois de ma vie, j’aime ce que je vois. Je vois une fille en santé, une fille en forme et active. Je vois le futur ! Je n’ai pas l’intention de perdre beaucoup encore. Juste quelques poussières de livres pour me rendre au poids cible que j’ai dans ma tête. Celui où je serai juste… bien. Je sais que ce sera un combat de tous les jours pour le reste de ma vie. Mais est-ce qu’il en vaut la chandelle ? Des millions de fois, OUI ! Le bien-être qu’on ressent est indescriptible ! Le saviez-vous, vous, qu’avec le surplus de poids, je n’étais même pas capable de me croiser les jambes ? Petit détail hein ? C’est quelque chose qu’on prend pour acquis quand on est mince, mais c’est une réalité quand on est obèse. La journée où j’ai réalisé que je pouvais le faire, je dansais toute seule dans mon salon !

Je vous dirais que bien que le gros du travail, je l’ai fait moi-même, j’ai quand même la chance d’avoir un entourage ultra motivant et hyper respectueux autour de moi. Plusieurs amis qui me traînent avec eux dans leurs sorties sportives et que j’accompagne en plongeant tête première ! Ma famille et mes collègues qui me supportent et m’encouragent constamment. Quand on commence un cheminement comme ça, je trouve ça important d’en parler autour de soi. Ça sensibilise les gens. Ça fait en sorte que les gens respectent vos choix et comprennent votre motivation à ne pas succomber à un plat de frites au resto, par exemple. Et rapidement, vous vous rendez compte que l’effet d’entraînement est fulgurant ! Vos proches voient vos résultats et vous devenez une source d’inspiration pour plusieurs. Et ça fait une belle grosse boule de neige d’énergie et de positivisme !

Mais à travers tous ces gens, j’ai surtout une meilleure amie la plus motivante et inspirante EVER ! Une meilleure amie super active, qui me pousse à me dépasser, qui me challenge à tout plein de sports différents, d’activités où on bouge dans le plaisir ! Et cette amie, c’est votre Sportive en cavale préférée ! Merci Marie-Hélène d’être aussi présente et inspirante dans ma vie ! Grâce à toi, je sais maintenant que « sky is the limit » ! 

Et à tous ceux qui hésitent à prendre leur vie en mains, je vous dis ceci : Une bouchée à la fois.Un pas à la fois. Le simple fait de faire des petits changements dans vos habitudes alimentaires fera déjà une grosse différence. Et la journée où vous décidez d’aller marcher au lieu de rester rivés à votre téléviseur, ce sera une autre petite victoire vers un mode de vie sain. Rome ne s’est pas bâti en un seul jour. Mais votre santé et votre bien-être méritent le temps qu’il faudra pour être (et c’est ce à quoi j’aspire à être jusqu’à la fin de mes jours) la meilleure version de vous-même !